Deux mil­lions d’émi­grés

L'Histoire - - Cuba -

Plusieurs vagues d’émi­gra­tion ja­lonnent l’his­toire de Cu­ba de­puis 1959, ame­nant près de 2 mil­lions de per­sonnes à s’exi­ler. Dès 1959, plus de 200 000 per­sonnes quittent Cu­ba suite aux confis­ca­tions dé­ci­dées par la ré­forme agraire. En 1980, plus de 100 000 Cu­bains dé­çus par le ré­gime s’exilent à leur tour via le port de Ma­riel. Des pri­son­niers et des pa­tients psy­chia­triques sont éga­le­ment expulsés sur dé­ci­sion de Fi­del Cas­tro. Après la chute de L’URSS, plusieurs di­zaines de mil­liers d’in­di­vi­dus, les bal­se­ros, quittent La Ha­vane sur des em­bar­ca­tions de for­tune, cette fois pour des rai­sons plu­tôt éco­no­miques que po­li­tiques (ci-contre, en 1994). Les États-unis ont en­cou­ra­gé cette émi­gra­tion dès 1966, dans l’es­poir de dé­sta­bi­li­ser le ré­gime cas­triste. Avec le rap­pro­che­ment di­plo­ma­tique des deux pays en 2014, le flux d’émi­grants a presque dou­blé, avant l’abro­ga­tion du dis­po­si­tif par Ba­rack Oba­ma en jan­vier 2017 ; 1,5 mil­lion de Cu­bains vi­vraient au­jourd’hui aux États-unis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.