MOTS CLÉS

L'Histoire - - Cuba -

Bar­bu­dos

Les re­belles hé­ri­tèrent de ce sur­nom parce qu’ils avaient lais­sé pous­ser leur barbe du­rant leur sé­jour dans la Sier­ra Maes­tra. Le port de la barbe, as­so­cié aux treillis mi­li­taires, à la monte à che­val et à l’om­ni­pré­sence du dra­peau cu­bain, fait par­tie de l’es­thé­tique épique des par­ti­sans de la ré­vo­lu­tion.

Lí­der máxi­mo

Dé­ri­vé de l’an­glais lea­der (« chef, me­neur ») et du su­per­la­tif la­tin maxi­mus (« le plus grand ») pour dé­si­gner Fi­del Cas­tro. Son ori­gine de­meure in­cer­taine : si cer­taines hy­po­thèses sug­gèrent un sur­nom for­gé de­puis l’eu­rope, deux dis­cours de Fi­del Cas­tro contiennent pour­tant le terme. Les Cu­bains conti­nuent quant à eux d’ap­pe­ler Fi­del Cas­tro « El Co­man­dante » (le Com­man­dant), en sou­ve­nir du temps de la gué­rilla.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.