Ro­ger Dion

L'Histoire - - Guide - @ Re­trou­vez­re­trou­vez­tous­tous­lesles « «Clas­si­ques­clas­siques» »sur­sur www.lhis­toire.fr his­toire.presse.fr

Ro­ger Dion (1896-1981) suit sa sco­la­ri­té à Blois. Il re­joint le ly­cée Louis-le-grand à Pa­ris, mais il se­ra mo­bi­li­sé en 1916. En 1919, il re­prend ses études et in­tègre Ulm en 1920. Géo­graphe, il re­vient sur les bords de la Loire pour sa thèse sur le Val de Loire, sou­te­nue en 1934, dont Lu­cien Febvre di­ra : « Ana­ly­ser, les uns après les autres, les cha­pitres du très beau livre de M. Dion, il y fau­drait des di­zaines de pages. Nous ne pou­vons que dire : “Li­sez vous-mêmes, his­to­riens.” » Puis, dans le sillage de Marc Bloch, il étu­die la for­ma­tion des pay­sages ru­raux fran­çais. Par la carte, il re­père la dif­fu­sion des formes et les adap­ta­tions aux mu­ta­tions so­ciales. En­suite, dans ces pay­sages, Ro­ger Dion choi­sit la vigne. Son His­toire de la vigne et du vin (1959, ré­édi­té au CNRS en 2010) ré­duit le poids des fac­teurs na­tu­rels dans la lo­ca­li­sa­tion des vi­gnobles. Pour lui, ce sont les villes qui guident le tra­vail des vi­gne­rons-pay­sans. Ses cours au Col­lège de France, de 1948 à 1968, portent no­tam­ment sur les as­pects po­li­tiques de la géo­gra­phie an­tique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.