TIARE APE­TA­HI

Libération - - ÉVÉNEMENT -

APETAHIA RAIATEENSIS Taille : ar­buste de25cmà2m de hau­teur. Po­pu­la­tion : NC. Re­con­nais­sable à ses cinq pé­tales blancs qui évoquent la forme d’une main, c’est une fleur en­dé­mique de la Po­ly­né­sie fran­çaise et un sym­bole de la cul­ture ta­hi­tienne. Elle pousse uni­que­ment sur l’île de Raia­tea et toutes les ten­ta­tives de trans­plan­ta­tion dans d’autres îles de l’ar­chi­pel ont échoué. Vic­time de son suc­cès, elle fait l’ob­jet d’une cueillette abu­sive de­puis des dé­cen­nies, au point d’être au­jourd’hui en dan­ger d’ex­tinc­tion. En vingt ans, de 1995 à 2015, 80 % des tiares ape­ta­hi ont dis­pa­ru. Son en­vi­ron­ne­ment est aus­si per­tur­bé par des plantes in­va­sives et la hausse de la po­pu­la­tion de rats et de co­chons sau­vages qui s’at­taquent à ses ra­cines. Elle ne doit sa sur­vie qu’à sa lon­gé­vi­té, mal­gré une crois­sance ex­trê­me­ment lente. NEL­LY DIDELOT, A.M., C.S.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.