En Irak, la vic­toire du na­tio­na­liste chiite Mo­q­ta­da al-Sa­dr agace l’Iran

Libération - - MONDE -

An­cienne bête noire des Amé­ri­cains, que sa mi­lice avait du­re­ment com­bat­tus après l’in­va­sion de l’Irak en 2003, et grand pro­mo­teur d’un na­tio­na­lisme ira­kien et d’un chiisme arabe dis­tan­cié de l’Iran, Mo­q­ta­da al-Sa­dr a ga­gné son pa­ri. L’im­pro­bable al­liance «Say­roun» qu’il a for­mée avec les com­mu­nistes et d’autres pe­tites for­ma­tions laïques est ar­ri­vée en tête des élec­tions lé­gis­la­tives de sa­me­di. La cam­pagne me­née par ses «mar­cheurs», qui ma­ni­fes­taient tous les ven­dre­dis de­puis le mois de jan­vier sur la place Tah­rir, dans le centre de Bag­dad, contre la cor­rup­tion qui ronge l’Irak a por­té bien au­de­là des quar­tiers pauvres de la ca­pi­tale ira­kienne où son mou­ve­ment est his­to­ri­que­ment im­plan­té. En adop­tant un nou­veau dis­cours in­clu­sif pour toutes les com­po­santes com­mu­nau­taires ira­kiennes, le mou­ve­ment a sé­duit même les jeunes et les in­tel­lec­tuels qui se te­naient à l’écart du jeu po­li­tique. Le suc­cès de Mo­q­ta­da alSa­dr est d’au­tant plus in­so­lent que sa liste a de­van­cé les deux autres qui ont fait cam­pagne sur leur com­bat vic­to­rieux contre l’Etat is­la­mique. Ar­ri­vée en deuxième po­si­tion, l’Al­liance de la conquête, des an­ciens du Ha­chd al-Chaa­bi («la mo­bi­li­sa­tion po­pu­laire»), sup­plé­tifs de l’ar­mée contre l’EI, est sou­te­nue par l’Iran. Quant au Pre­mier mi­nistre sor­tant, Hai­dar al-Aba­di, tête de liste de la Coa­li­tion de la vic­toire, ar­ri­vée en troi­sième place, il bé­né­fi­ciait de l’ap­pui des oc­ci­den­taux.

Pour bar­rer la route au tru­blion, Té­hé­ran, qui ne sup­porte pas le rap­pro­che­ment d’Al-Sa­dr avec l’Ara­bie Saou­dite, a dé­pê­ché à Bag­dad dès le len­de­main des élec­tions le gé­né­ral Qas­sem So­lei­ma­ni qui in­ter­vient ré­gu­liè­re­ment dans les af­faires po­li­tiques et mi­li­taires ira­kiennes, mais tou­jours dans le plus grand se­cret. Le puis­sant pa­tron des Gar­diens de la ré­vo­lu­tion s’ac­tive ces der­niers jours dans des trac­ta­tions en vue de la for­ma­tion d’un gou­ver­ne­ment de coa­li­tion. Il a réuni les chefs des for­ma­tions ri­vales, dont Hai­dar al-Aba­di, mais aus­si son pré­dé­ces­seur, Nou­ri al-Ma­li­ki, qui s’était illus­tré par un de­gré de cor­rup­tion in­édit et par la dé­faillance to­tale face à la conquête de l’EI en 2014. «Notre dé­ci­sion se­ra ira­kienne et à l’in­té­rieur de nos fron­tières», a écrit Mo­q­ta­da Sa­dr sur son compte Twit­ter. Vi­sant clai­re­ment les in­gé­rences ira­niennes.

HALA KODMANI

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.