LE RE­TOUR DE RA­MI

Libération - - SPORTS -

Dji­bril Si­di­bé (Mo­na­co) Ben­ja­min Pa­vard (Stutt­gart) Pres­nel Kimpembé (Pa­ris-SG) Sa­muel Um­ti­ti (Bar­ce­lone) Ra­phaël Va­rane (Real Ma­drid) Adil Ra­mi (Mar­seille)

Lu­cas Her­nan­dez (At­lé­ti­co Ma­drid) Ben­ja­min Men­dy (Man­ches­ter Ci­ty)

Dans le foot, il y a tou­jours un drame sous la belle his­toire. Le 2 mai, lors du match re­tour de la de­mi-fi­nale de Ligue Eu­ro­pa entre l’At­lé­ti­co Ma­drid et Ar­se­nal (1-0), le dé­fen­seur des Bleus et de l’équipe ang­laise Laurent Kos­ciel­ny (32 ans, 51 sé­lec­tions) s’ef­fon­drait au sol avant de hur­ler de dou­leur, vic­time d’une rup­ture du ten­don d’Achille. Meilleur dé­fen­seur tri­co­lore (dur, ré­gu­lier, lea­der) de­puis le quart de fi­nale de l’Eu­ro 2012 per­du (0-2) contre l’Es­pagne, Kos­ciel­ny avait an­non­cé sa re­traite in­ter­na­tio­nale après le Mon­dial : il en au­ra ter­mi­né avant terme et dans un ano­ny­mat qui l’au­ra fi­na­le­ment pour­sui­vi tout du long. Kos­ciel­ny out, re­voi­là Adil Ra­mi : sys­té­ma­ti­que­ment ci­té par ses co­équi­piers par­mi les joueurs les plus dingues ayant por­té le maillot bleu (en hom­mage à ses frasques noc­turnes après les matchs), le dé­fen­seur mar­seillais re­vient par la fe­nêtre à 32 ans, dix-huit mois après sa der­nière sé­lec­tion. Ra­mi, c’est une scène mer­veilleuse au coeur de l’Eu­ro 2016 or­ga­ni­sé en France, après un match dis­pu­té à Lille face à la Suisse : la pe­louse était in­digne, un jour­na­liste en avait fait la re­marque et le joueur avait pris la mouche : «En tant qu’an­cien jar­di­nier mu­ni­ci­pal, je vous fe­rais re­mar­quer que…» Res­sus­ci­tant ain­si sa vie d’avant (il a cu­mu­lé le foot et les es­paces verts à Fré­jus) pour dé­fendre son an­cienne cor­po­ra­tion, alors que l’on voyait dé­fi­ler les mil­lion­naires jus­qu’au bus tri­co­lore. Tou­jours lors de cet Eu­ro, le ca­pi­taine Hu­go Llo­ris et Laurent Kos­ciel­ny avaient in­ter­cé­dé au­près de Des­champs après le quart de fi­nale face à l’Is­lande pour qu’il sorte Ra­mi de l’équipe et pri­vi­lé­gie Sa­muel Um­ti­ti, ju­gé par eux plus fiable, plu­tôt que Ra­mi lors des deux der­nières ren­contres (Al­le­magne 2-0, Por­tu­gal 0-1). Même pas cer­tain que le dé­fen­seur mar­seillais en ait pris om­brage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.