23, V’LÀ LES BLEUS

Le sé­lec­tion­neur de l’équipe de France, Didier Des­champs, a pré­sen­té jeu­di au 20 heures de TF1 la liste des joueurs qui par­ti­ront en Rus­sie cet été.

Libération - - SPORTS - Par GRÉ­GO­RY SCH­NEI­DER

De­puis 1996, chaque an­née paire res­sus­cite le cé­ré­mo­nial hexa­go­nal de la pu­bli­ca­tion de la liste des joueurs sé­lec­tion­nés pour dis­pu­ter une phase fi­nale, et ce­lui-ci est un rite de pas­sage d’un monde à l’autre : l’en­traî­neur des Bleus laisse une bonne par­tie de son pou­voir là, de­vant la porte d’en­trée de la com­pé­ti­tion, puisque tout ce qui sui­vra ou presque se­ra condi­tion­né par le choix des hommes – non pas les An­toine Griez­mann, Blaise Ma­tui­di ou Ra­phaël Va­rane, su­per­stars mon­diales qui se sé­lec­tionnent en quelque sorte toutes seules, mais les se­conds rôles, ces joueurs «pas for­cé­ment ac­tifs sur le ter­rain mais im­por­tants dans la vie de groupe» (le sé­lec­tion­neur Didier Des­champs), plus ou moins do­ciles en cou­lisses ou ef­fi­caces quand ils sortent du banc, les Bleus ayant par exemple payé cher l’in­ef­fi­ca­ci­té de ceux qui sont ren­trés en cours de match lors du der­nier Eu­ro. Jeu­di, sur TF1, Des­champs a ain­si lâ­ché 34 noms: 23 sé­lec­tion­nés (les élus, ci des­sous) et 11 sup­pléants (en cas de for­fait de der­nière mi­nute), les­quels res­te­ront à l’écart de la pré­pa­ra­tion, c’est-à-dire chez eux. L’en­traî­neur a jus­ti­fié cette sé­pa­ra­tion par un sou­ci de mi­ser sur le «qua­li­ta­tif» : ne sur­tout pas per­tur­ber le com­man­do d’élite. Dans l’an­ti­chambre : King­sley Co­man (Bayern Mu­nich), An­tho­ny Mar­tial (Man­ches­ter Uni­ted), Adrien Ra­biot (Pa­ris-Saint-Ger­main), Wis­sam Ben Yed­der (FC Se­ville) ou en­core Alexandre La­ca­zette (Ar­se­nal).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.