Match PSG-Bel­grade: des soup­çons de cor­rup­tion en Ligue des cham­pions

Fi­fa Mi­chel Pla­ti­ni veut que la jus­tice fran­çaise en­quête sur sa chute

Libération - - FRANCE -

Un haut di­ri­geant de l’Etoile rouge de Bel­grade au­rait mi­sé, avec des com­plices, 5 mil­lions d’eu­ros sur une dé­faite par 5 buts d’écart de sa propre équipe contre le PSG le 3 oc­tobre, en Ligue des cham­pions. Cette in­fo au­rait été ob­te­nue par l’UEFA via une source ano­nyme. Ce qui a pous­sé l’or­ga­ni­sa­tion à aler­ter le Par­quet na­tio­nal fi­nan­cier (PNF) avant la ren­contre, a dé­voi­lé l’Equipe ven­dre­di. De fait, le pronostic se ré­vé­le­ra juste : ce jour-là, l’équipe serbe s’est in­cli­née 6-1 face au PSG. D’après le quo­ti­dien spor­tif, qui re­laie les pro­pos de l’in­for­ma­teur de l’UEFA, le di­ri­geant serbe au­rait mis plu­sieurs joueurs ti­tu­laires dans la com­bine pour s’as­su­rer les gains, à sa­voir plu­sieurs di­zaines de mil­lions d’eu­ros. L’in­dic au­rait aus­si pré­ci­sé qu’une ren­contre entre ce di­ri­geant de l’Etoile rouge et Nas­ser al-Khe­laï­fi, le pro­prié­taire du PSG, de­vait avoir lieu la veille du match dans un hô­tel pa­ri­sien. Les ma­gis­trats du PNF ont alors dis­crè­te­ment ou­vert une en­quête et sai­si les po­li­ciers du Ser­vice cen­tral des courses et jeux. Une opé­ra­tion est mon­tée pour in­ves­tir le pa­lace en vue de la ren­contre entre les deux di­ri­geants. Fi­na­le­ment, au­cun des deux hommes ne se pré­sen­te­ra. Le len­de­main, ces mêmes po­li­ciers se sont ren­dus au Parc des princes en pré­sence d’un ex­pert man­da­té par la jus­tice. Ce der­nier a évo­qué dans un rap­port de forts soup­çons visà-vis de joueurs serbes qui au­raient «lâ­ché» le match. La ren­contre a tout de même vu l’Etoile rouge re­ve­nir à 5-1 à la 74e mi­nute, avant que Ney­mar n’ins­crive un but confir­mant le pronostic des pa­rieurs. L’Au­to­ri­té de ré­gu­la­tion des jeux en ligne, mise au cou­rant avant la ren­contre, a sur­veillé les pa­ris sur ce match mais n’a pas re­le­vé de mises sus­pectes. «Si des sommes anor­ma­le­ment éle­vées ont été pla­cées, elles l’ont été chez des opé­ra­teurs échap­pant aux ra­dars des ré­gu­la­teurs mon­diaux», écrit l’Equipe. Tou­jours d’après l’in­for­ma­teur de l’UEFA, le di­ri­geant serbe de­vait ré­cu­pé­rer ses gains à Pa­ris après le match, avant de ren­trer à Bel­grade. Mais, aver­tis trop tard, les en­quê­teurs n’ont pas pu se rendre au ren­dez-vous et les di­ri­geants et joueurs de l’Etoile rouge ont pu re­par­tir. Les pa­trons des deux équipes ont dé­cla­ré n’avoir eu au­cune in­for­ma­tion sur le tru­cage de cette ren­contre. Le club serbe a, lui, a fer­me­ment dé­men­ti et s’est dit «dé­goû­té» par ces al­lé­ga­tions. Mi­chel Pla­ti­ni a dé­po­sé plainte contre X en France pour «dé­non­cia­tion ca­lom­nieuse», a dé­cla­ré ven­dre­di son avo­cat, Me William Bour­don. L’ex-nu­mé­ro 10 de­mande à la jus­tice de se pen­cher sur les condi­tions dans les­quelles l’in­for­ma­tion du paie­ment en 2011 d’un tra­vail de conseiller ache­vé en 2002 de 1,8 mil­lion d’eu­ros a été trans­mise à la jus­tice suisse. Le Monde ré­vèle que le camp Pla­ti­ni sus­pecte une fuite in­terne à la Fi­fa, et s’in­ter­roge no­tam­ment sur le rôle de l’ex-pré­sident de l’ins­ti­tu­tion, Sepp Blat­ter, dé­ci­sion­naire du paie­ment. Cette fa­meuse ré­mu­né­ra­tion avait va­lu à Pla­ti­ni d’être pla­cé sous le sta­tut de té­moin as­sis­té en sep­tembre 2015, dans le contexte de la cam­pagne pour la suc­ces­sion de Blat­ter. «L’en­quête, compte te­nu des élé­ments fac­tuels conte­nus dans la plainte, pour­ra très vrai­sem­bla­ble­ment dé­ter­mi­ner tout l’en­tre­lacs des res­pon­sa­bi­li­tés» dans une ac­tion vi­sant à «cri­mi­na­li­ser ar­ti­fi­ciel­le­ment Mi­chel Pla­ti­ni pour le mettre hors­jeu» de la course à la pré­si­dence de la Fi­fa, a af­fir­mé Me Bour­don. «Cette plainte est en cours d’ana­lyse» par le par­quet, qui de­vra en­suite dé­ci­der s’il ouvre une en­quête sur les faits dé­non­cés, a in­di­qué à l’AFP une source ju­di­ciaire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.