Six équipes an­de­ly­siennes à la fi­nale

L'Impartial - - Les Andelys -

À l’is­sue de l’étape an­de­ly­sienne d’Édu­cap Ci­ty, huit équipes avaient été sé­lec­tion­nées pour par­ti­ci­per à la fi­nale à Pa­ris. Deux équipes de Mar­cel Le­fèvre et d’Hen­ne­zis ayant fi­na­le­ment dé­cli­né l’in­vi­ta­tion de l’as­so­cia­tion Aide mon pro­jet, ce sont donc six équipes qui sont mon­tées à la ca­pi­tale. Nous étions du voyage.

À 6h15, tout le monde était de­vant la gare rou­tière. Seul Syl­vain Villa, le pré­sident de l’as­so­cia­tion Aide mon pro­jet man­quait à l’ap­pel. Il ar­ri­vait fi­na­le­ment avec quelques mi­nutes de re­tard. Après avoir vé­ri­fié la com­po­si­tion des équipes et s’être as­su­ré qu’elles étaient com­plètes, les éco­liers et col­lé­giens an­de­ly­siens pou­vaient mon­ter dans le bus. Seules cinq équipes étaient pré­sentes, les Zé­bu­lons de l’ins­ti­tut mé­di­co édu­ca­tif, qui avaient ga­gné aux Andelys, étaient par­tis la veille par leurs propres moyens.

Stade Char­lé­ty

C’est par­ti pour plus de deux heures de route via l’au­to­route A13. Di­rec­tion le stade Char­lé­ty, dans le 13e ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris. Une fois en­trées à l’in­té­rieur, les équipes se voient re­mettre une sa­coche conte­nant un plan, la liste des points de pas­sage, des bra­ce­lets et des ti­ckets de trans­ports, un par per­sonne pour la jour­née. Puis il faut ré­cu­pé­rer t-shirt, cas­quette, lu­nettes de so­leil mais aus­si le pique-nique du mi­di. En tout et pour tout, un sand­wich, des com­potes, des gâ­teaux et une bou­teille d’eau of­ferts par les dif­fé­rents par­te­naires de la fi­nale Édu­cap Ci­ty.

Stand de la RATP

Il est un peu plus de 10h, les or­ga­ni­sa­teurs battent le rap­pel pour don­ner le dé­part. Plu­sieurs mil­liers d’en­fants at­tendent im­pa­tiem­ment de pou­voir se lan­cer à l’as­saut de la ca­pi­tale. Ob­jec­tif : faire un maxi­mum de points de pas­sage pour rem­por­ter un maxi­mum de points. Avec An­to­ny Motte, le res­pon­sable de l’équipe Jean-Pierre Blan­chard, nous dé­ci­dons de nous rendre au stand de la RATP à la sta­tion Champs-Ély­sées Cle­men­ceau. Après avoir mar­ché, pris le bus et le mé­tro, que la plu­part des en­fants pre­naient pour la pre­mière fois, le groupe ar­rive en­fin à des­ti­na­tion.

Là, les choses vont se pas­ser en deux temps. D’abord, les éco­liers an­de­ly­siens doivent ré­pondre aux ques­tions d’un agent après avoir écou­té son ex­po­sé. Puis ils ont pé­da­lé cha­cun leur tour pour faire la plus grande dis­tance en un mi­ni­mum de temps.

Sur le pla­teau de Stade 2

Puis ce se­ra la Mai­son de l’Eu­rope avec les dra­peaux à at­tri­buer aux pays de l’Union eu­ro­péenne, les lo­caux de France Té­lé­vi­sion. Les élèves de Jean-Pierre Blan­chard ont dé­cou­vert le pla­teau de tour­nage de Stade 2 et se sont mis dans la peau de jour­na­listes au­tour de la table. Mais l’heure tour­nant, il y avait juste le temps pour un der­nier point de pas­sage. Ce se­ra le Centre d’in­for­ma­tion et de do­cu­men­ta­tion jeu­nesse (CIDJ) si­tué à quelques mi­nutes du pont de l’Al­ma où avait lieu la pause dé­jeu­ner.

Vil­lage olym­pique

Après avoir re­pris des forces, les en­fants ont pu pro­fi­ter du vil­lage olym­pique. Ils ont no­tam­ment fou­lé la piste d’ath­lé­tisme, qui flot­tait sur la Seine, as­sis­té à des plon­geons à 7 et 12 mètres de haut. Ils ont ren­con­tré des spor­tifs de re­nom tels To­ny Es­tan­guet, co­pré­sident du co­mi­té de can­di­da­ture Pa­ris 2024, le re­cord­man du monde de saut à la perche Re­naud La­ville­nie sans ou­blier Ryadh Sal­lem, membre de l’équipe de France de rug­by fau­teuil. Cer­tains ont éga­le­ment pu aper­ce­voir le ju­do­ka Ted­dy Ri­ner, les hand­bal­leurs Thier­ry Omeyer et Da­niel Nar­cisse.

Au-de­là du clas­se­ment fi­nal, les en­fants mais aus­si les adultes ont vé­cu une jour­née qu’ils ne sont pas près d’ou­blier. Mer­ci à tous ceux qui ont fait qu’elle ait pu avoir lieu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.