L’hom­mage aux li­bé­ra­teurs

L'Impartial - - Andelle -

Mer­cre­di der­nier, la com­mune de Char­le­val cé­lé­brait sa li­bé­ra­tion sur­ve­nue le 30 août 1944 avec l’en­trée d’un pre­mier char ca­na­dien peu après 11 h 30. 73 ans plus tard, les Char­le­va­lais, avec en tête De­nis Le­baillif, en­core maire, mais aus­si les An­ciens com­bat­tants ain­si que la conseillère dé­par­te­men­tale Fran­çoise Col­le­mare se sont re­cueillis et ce mal­gré la pluie bat­tante. L’as­sem­blée s’est d’abord re­cueillie sur la stèle Har­rie Al­bert Win­ham, lieu­te­nant de l’ar­mée de l’air amé­ri­caine, abat­tu au-des­sus de Char­le­val le 25 juin 1944. Di­rec­tion en­suite la stèle dé­diée à Al­lan Ca­shion si­tuée che­min Saint-Victor, ré­cent re­faite. En dé­voi­lant la plaque, le maire a rap­pe­lé que cette stèle avait été éri­gée « grâce à la ville et aux an­ciens com­bat­tants », en mé­moire du pi­lote de l’avia­tion royale ca­na­dienne abat­tu lors d’un com­bat aé­rien au-des­sus de la val­lée de l’An­delle le 25 juillet 1944. « Il est mort pour la li­ber­té. » Le pré­sident des An­ciens com­bat­tant Georges Van­rys­sel a lui eu une pen­sée « pour notre grand ami Guy Pe­sier (ndlr : an­cien conseiller mu­ni­ci­pal dé­cé­dé en 2015), qui a ser­vi la France en en­trant dans la Ré­sis­tance à 15 ans et qui a tant fait pour le de­voir de mé­moire ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.