Salle des fêtes : l’op­po­si­tion dé­nonce le sur­coût du pro­jet

L'Impartial - - La Une -

Dé­jà peu en­thou­siaste sur le pro­jet en lui-même - ju­gé trop pré­ci­pi­té et pas as­sez am­bi­tieux pour la com­mune - l’op­po­si­tion s’est in­quié­tée des frais sup­plé­men­taires en­gen­drés par la construc­tion de la nou­velle salle des fêtes. Une crainte ex­pri­mée mar­di soir à l’oc­ca­sion de la der­nière séance du con­seil mu­ni­ci­pal, alors que le chan­tier conti­nue d’avan­cer rue du Fau­bourg de Neaufles.

3,8% de plus

La note a en ef­fet dû être ré­éva­luée pen­dant les tra­vaux, avec une aug­men­ta­tion de 3,8 % par rap­port à la fac­ture ini­tiale. De quoi faire ré­agir An­tho­ny Au­ger (Front de gauche) : « Nous avons été très vite dans la réa­li­sa­tion de cette salle des fêtes. Et des er­reurs gros­sières ap­pa­raissent. On paye peu­têtre au­jourd’hui le prix de la pré­ci­pi­ta­tion ».

In­com­pré­hen­sion

Une in­quié­tude re­layée par Jacques Ma­gné (di­vers gauche) : « Je ne com­prends pas com­ment il y a pu avoir de tels im­pré­vus sur la construc­tion d’un bâ­ti­ment neuf, dont la struc­ture est bien connue et ne pré­sente pas de dif­fi­cul­tés par­ti­cu­lières. Com­ment ex­pli­quer par exemple une hausse de 30 % sur l’élec­tri­ci­té ? Nous ne sommes pas dans le cadre d’une ré­no­va­tion où les im­pré­vus font par­tie du chan­tier ».

Vite mais moins cher ?

Face à la cri­tique, le maire de Gi­sors, Alexandre Ras­saërt a te­nu à re­la­ti­vi­ser cette hausse de fac­ture : « Ce genre d’er­reurs ar­rive sur tous les chan­tiers. Nous sommes dans le cadre d’une ges­tion cou­rante et non d’un dé­ra­page ».

À son tour, Mi­chel Boul­le­veau, pre­mier ad­joint a te­nu à rap­pe­ler le contexte dans le­quel le pro­jet avait dû être réa­li­sé. « Si nous nous sommes pré­ci­pi­tés comme vous le sou­li­gnez, c’était pour pou­voir rendre à temps le dos­sier de de­mande de sub­ven­tion qui re­pré­sente 80 % de l’en­ve­loppe glo­bale. Je tiens donc à dire que même avec des dé­pas­se­ments, ce chan­tier nous coûte moins cher que sans au­cune sub­ven­tion, ce qui au­rait pu ar­ri­ver si nous n’avions pas ré­agi aus­si vite pour dé­po­ser le dos­sier ».

Rap­pe­lons que le pro­jet de nou­velle salle des fêtes a été ima­gi­né pour li­bé­rer l’ac­tuel bâ­ti­ment du centre-ville qui se­ra pro­chai­ne­ment trans­for­mé en ci­né­ma et salle de spec­tacle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.