Pi­ri­siens, de­ve­nez ac­teurs de votre ville

L'Impartial - - Andelle -

Tout est ou­vert ! L’im­por­tant est d’ar­ri­ver à dé­fi­nir ce qui pré­oc­cupe les Pi­ri­siens, les points forts ou faibles de la com­mune, les be­soins et at­tentes… Avec en fi­li­grane la ques­tion ’com­ment faire mieux avec au­tant ?’ »

Dans l’idéal, ce ques­tion­naire se­ra ter­mi­né au pre­mier tri­mestre 2018 et dis­tri­bué à son tour aux ha­bi­tants.

Po­ser un diag­nos­tic est une chose, pro­po­ser des so­lu­tions, une autre, et les mettre en pra­tique, une troi­sième ! En ef­fet, si pour le mo­ment la dé­marche est fi­nan­cée sur fonds per­son­nels (im­pres­sion, mise sous pli et dis­tri­bu­tion des for­mu­laires), on peut se po­ser la ques­tion du fi­nan­ce­ment des sou­haits qui au­ront émer­gé : ima­gi­nons par exemple que les Pi­ri­siens aient très à coeur de ré­no­ver le ma­noir ; on ne par­le­ra alors plus des mêmes sommes !

Bap­tiste Ba­ly et son équipe ex­pliquent qu’ils fe­ront « re­mon­ter les ré­sul­tats de cette en­quête ci­toyenne aux ins­tances com­pé­tentes, à com­men­cer par la mu­ni­ci­pa­li­té dont ils es­pèrent d’ailleurs le sou­tien ».

Sans se pro­je­ter aus­si loin, puisque, rap­pe­lons-le « il faut faire les choses sans pré­ci­pi­ta­tion, étape par étape, et avec hu­mi­li­té », on peut dé­jà dire que le maire a été ré­cep­tif à la dé­marche : Bap­tiste Ba­ly l’a ren­con­tré, lui a pré­sen­té son pro­jet et Phi­lippe Gé­rics a ap­pré­cié que « ce ne soit pas fait à son in­su ».

En ef­fet, il s’agit bien d’une ini­tia­tive ci­toyenne, avec pour seuls ob­jec­tifs de ras­sem­bler les Pi­ri­siens, par­ti­ci­per au renouvellement des idées, dans un es­prit de « mieux vivre en­semble ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.