LA << VOIX HD >> DÉ­BARQUE EN­FIN!

Il y a de fortes pro­ba­bi­li­tés pour que vous puis­siez bé­né­fi­cier de la « voix HD » sur vos mo­biles en France en 2016. Bouygues Té­lé­com a d’ores et dé­jà lan­cé son ré­seau et Orange de­vrait suivre. Mais pour ce­la, il fau­dra d’une part être sur un ré­seau com­pa

L'Informaticien - - VOLTE - ÉMI­LIEN ER­CO­LA­NI

voi­ci dé­sor­mais plu­sieurs an­nées que les opé­ra­teurs parlent de la 4G/ LTE. Cette tech­no­lo­gie mo­bile nous a tout d’abord per­mis de pro­fi­ter de dé­bits plus ra­pides sur nos mo­biles ; jus­qu’à 300 Mbit/s voire plus à me­sure que la tech­no­lo­gie évo­lue. Mais l’on ou­blie par­fois que la tech­no­lo­gie LTE ouvre éga­le­ment le champ des pos­sibles pour les opé­ra­teurs. En ef­fet, ils ont dé­sor­mais la pos­si­bi­li­té de pro­po­ser la VoLTE ( Voice over LTE), soit de la voix sur le ré­seau IP. At­ten­tion on ne parle pas de VoIP, qui existe d’ailleurs dé­jà sur les mo­biles avec une ap­pli­ca­tion comme Skype par exemple. La VoLTE ira beau­coup plus loin pour les consom­ma­teurs, à com­men­cer par le fait que si elle uti­lise de la don­née pour trans­por­ter la voix, celle- ci ne se­ra pas dé­comp­tée sur le for­fait da­ta des uti­li­sa­teurs.

La voLTe offre De muL­TipLes avan­Tages

Le pr in­ci­pal avan­tage de la VoLTE se­ra donc d’of­frir une qua­li­té de com­mu­ni­ca­tion bien su­pé­rieure à ce que nous connais­sons au­jourd’hui. En l’oc­cur­rence, la tech­no­lo­gie uti­lise un nou­veau co­dec bap­ti­sé AMR-WB (Adap­tive Mul­ti Rate - Wide Band). Il per­met d’at­teindre un dé­bit jus­qu’à 23 Kbit/s mais sur­tout d’en­co­der la voix sur un spectre fré­quen­tiel plus large, jus­qu’à 7 000 Hz. Autre avan­tage ap­pré­ciable : le temps d’éta­blis­se­ment d’ap­pel est

consi­dé­ra­ble­ment ré­duit : d’en­vi­ron 6 à 9 se­condes au­jourd’hui, il ne dé­pas­se­ra pas les 2 à 3 se­condes en VoLTE. En­fin, la tech­no­lo­gie per­met aux uti­li­sa­teurs de conti­nuer à sur­fer sur leur mo­bile pen­dant un ap­pel. Reste la ques­tion prin­ci­pale : qui pour­ra en pro­fi­ter ? Tout d’abord il faut bien évi­dem­ment que votre opé­ra­teur ait fait évo­luer son ré­seau. D’autre part il fau­dra aus­si être équi­pé d’un mo­bile com­pa­tible (cf. en­ca­dré). Mais, dans un pre­mier temps, vous pour­rez en pro­fi­ter uni­que­ment si ces deux condi­tions sont rem­plies, et si votre in­ter­lo­cu­teur est chez le même opé­ra­teur que vous. Ef­fec­ti­ve­ment, avant que la VoLTE ne de­vienne mul­ti- opé­ra­teur, il fau­dra que ces der­niers concluent des ac­cords d’in­ter­con­nexion entre eux. Ce se­ra alors un monde idéal : ce que l’on ap­pe­ler de la « Full VoLTE ». Il faut donc pré­voir une phase de tran­si­tion avant que la VolTE ne soit au­to­ma­tique, et ce­la im­pose que tous les ré­seaux des opé­ra­teurs soient in­ter­con­nec­tés et com­pa­tibles. Exemple : vous êtes com­pa­tible VoLTE (opé­ra­teur + mo­bile) mais pas votre in­ter­lo­cu­teur. La com­mu­ni­ca­tion se­ra donc d’une qua­li­té tra­di­tion­nelle comme ac­tuel­le­ment, mais le temps d’éta­blis­se­ment d’ap­pel se­ra pro­ba­ble­ment lé­gè­re­ment ré­duit.

Un ré­seaU VoLTe c‘esT qUoi ?

Il ne suf­fit pas de cla­quer des doigts ! L’un des buts de la 4G/ LTE est sur­tout de faire évo­luer

les ré­seaux mo­biles vers du « Full IP ». C’est ce que les opé­ra­teurs ont com­men­cé à faire avec l’ap­pa­ri­tion de la 4G. Pour ce­la, il faut rem­pla­cer et/ou ajou­ter des coeurs de ré­seau IP. À ce­la il faut ajou­ter un ré­seau IMS (IP mul­ti­me­dia sub­sys­tem) une ar­chi­tec­ture ba­sée sur la VoIP,

à l’in­fra­struc­ture exis­tante. « Concrè­te­ment, il s’agit d’ajou­ter des équi­pe­ments qui sont des com­mu­ta­teurs. Pour les opé­ra­teurs qui fonc­tionnent en mode tel­co- cloud, ce se­ront des ap­pli­ca­tifs qui tournent dans un da­ta­cen­ter, ce qui né­ces­site d’adap­ter les BTS (sta­tions de base, ndlr) et as­su­rer la connexion entre les an­ciens et nou­veaux coeurs de ré­seau » , ex­plique Yann Be­gas­sat, di­rec­teur Tech­no­lo­gie chez No­kia. Dans un pre­mier temps, le ré­seau se­ra com­plexi­fié pour les opé­ra­teurs puis­qu’il fau­dra gé­rer deux coeurs de ré­seaux. « La par­tie ra­dio se­ra aus­si plus com­plexe à gé­rer à cause des nou­veaux cas d’usages comme les ap­pels qui passent de 4G à 3G par exemple » pré­cise- t-il. Une tren­taine de ré­seaux VoLTE ont dé­jà été lan­cés dans le monde, dont plu­sieurs dans des pays très avan­cés en la ma­tière comme le Ja­pon, la Co­rée du Sud, les ÉtatsU­nis, mais aus­si en Ita­lie avec Vo­da­fone Ita­lia ou en Espagne. No­kia a tra­vaillé sur 11 d’entre eux. « Nous avons re­mar­qué que chez les opé­ra­teurs qui op­ti­mi­saient leurs ré­seaux en amont, sur les ré­glages de pa­ra­mètres no­tam­ment, ils ont ob­te­nu une très bonne qua­li­té glo­bale tant sur la qua­li­té de la voix que sur les temps d’éta­blis­se­ment d’ap­pel » , conclut Yann Be­gas­sat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.