Le tout-en-un des centres de don­nées

Après la conso­li­da­tion par la vir­tua­li­sa­tion, puis les ma­té­riels conver­gés, les construc­teurs, et en par­ti­cu­lier de jeunes start-up, ont pous­sé plus loin le concept avec l’hy­per­con­ver­gence, qui vise à re­grou­per sur un socle ma­té­riel stan­dard l’en­semble de

L'Informaticien - - HYPERCONVERGENCE -

Pour ceux qui au­raient man­qué un épi­sode dans l’évo­lu­tion des in­fra­struc­tures dans les centres de don­nées, les ma­té­riels hy­per conver­gents sont des sys­tèmes s’ ap­puyant sur des sys­tèmes lo­gi­ciels d’ in­fra­struc­tures re­grou­pant le trai­te­ment, le sto­ckage, la connec­ti­vi­té ré­seau. Ils fonc­tionnent pour des en­vi­ron­ne­ments vir­tua­li­sés sur des blocs de ma­té­riels stan­dard, le plus sou­vent des ser­veurs x86. Les sys­tèmes dits « conver­gés » s’ap­puient sur le même prin­cipe mais ne re­groupent que le trai­te­ment et le sto­ckage.

une étaPe nou­veLLe de conso­Li­da­tion

Les en­tre­prises passent beau­coup de temps et dé­pensent beau­coup d’ar­gent dans le main­tien en condi­tion opé­ra­tion­nelle de leurs in­fra­struc­tures informatiques. Ces coûts empêchent les DSI de ré­pondre ra­pi­de­ment et ac­ti­ve­ment aux dif­fé­rentes de­mandes des lignes de mé­tiers. Il faut donc ra­tio­na­li­ser ou op­ti­mi­ser les in­fra­struc­tures pour dé­ga­ger des bud­gets afin de suivre les de­mandes des mé­tiers. La conso­li­da­tion des ser­veurs par la vir­tua­li­sa­tion avec VM­ware et Hy­per-V était une pre­mière étape. Sur cette base, et avec en ligne de mire le mo­dèle de dé­ploie­ment en nuage, s’est dé­ve­lop­pée chez les construc­teurs l’idée de faire re­po­ser sur un socle unique les prin­ci­pales fonc­tions d’un centre de don­nées sur des en­sembles pré­con­fi­gu­rés : les sys­tèmes conver­gents. Sur un ma­té­riel stan­dard, le construc­teur in­tègre sa pile lo­gi­cielle per­met­tant le trai­te­ment et le sto­ckage des don­nées is­sues des ap­pli­ca­tions pré­sentes dans le centre de don­nées. L’idée est de conso­li­der dif­fé­rents équi­pe­ments dans un seul rack re­grou­pant les dif­fé­rents be­soins, et de sim­pli­fier l’ad­mi­nis­tra­tion avec une console unique su­per­vi­sant les équi­pe­ments is­sus d’une seule pile lo­gi­cielle. En aug­men­tant la den­si­té et en concen­trant la puis­sance, le client peut alors conso­li­der à nou­veaux les ma­té­riels et ob­te­nir une vé­ri­table cor­ré­la­tion entre le ma­té­riel sous-ja­cent et les lo­gi­ciels qui ex­ploitent les ma­té­riels. L’idée de cer­taines start- up, comme Nu­ta­nix ou Sim­pli­vi­ty, est d’y ajou­ter de nou­velles fonc­tions pour ob­te­nir une vé­ri­table vi­sion lo­gi­cielle du centre de don­nées : le « Soft­ware Defined Da­ta

Cen­ter » où l’in­fra­struc­ture se dé­fi­nit par les ou­tils lo­gi­ciels pour ses fonc­tions et son ad­mi­nis­tra­tion. L’avan­tage de cette vi­sion est de pou­voir ob­te­nir une au­to­ma­ti­sa­tion pous­sée par de simples dé­ve­lop­pe­ments de code in­for­ma­tique comme des scripts. Vu comme un pool de res­sources unique, le sys­tème hy­per­con­vergent est fa­ci­le­ment évo­lu­tif par simple ajout de noeuds ou de

Deux exemples d’ap­pliances hy­per­con­ver­gentes

de Nu­ta­nix et d’At­lan­tis Com­pu­ting.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.