DICTANOVA : IL LIT VOS COMMENTAIRES

L'Informaticien - - LA FRENCH TECH -

Fa­bien Pou­lard a fon­dé Dictanova après sa thèse en in­for­ma­tique lin­guis­tique. La start-up a pour mis­sion d’ai­der les en­tre­prises à conser­ver leurs clients. Pour ce faire, elle va ana­ly­ser ce que disent, ou plu­tôt ce qu’écrivent les­dits clients, no­tam­ment dans les en­quêtes de sa­tis­fac­tion, en­voyées après un achat ou une li­vrai­son par exemple. C’est en par­ti­cu­lier sur les ver­ba­tims, les « ex­pli­ca­tions de note » que se penche la so­cié­té nan­taise. At­ten­tion, elle ne fait pas les en­quêtes : elle les «branche », in­ter connecte entre elles les don­nées non- struc­tu­rées trans­mises par­ler et ai­ler client .« C’ est ba­sé sur une tech­no­lo­gie d’ ana­lyse sé­man­tique qui va trans­for­mer les textes, les ver­ba­tims, en des in­di­ca­teurs chif­frés et des en­sei­gne­ments

clés qui vont per­mettre de com­prendre sta­tis­ti­que­ment ce qui fait l’ in­sa­tis­fac­tion chez les clients et que, de­main, ils pour­ront

choi­sir d’ al­ler chez la concur­rence », dé­tail le Fa­bien Pou lard. On ap­pelle ce­la le « trai­te­ment au­to­ma­tique de langue » qui re­couvre la lin­guis­tique, la sta­tis­tique et le ma­chine lear­ning. «Ça bras se beau­coup de tech­no­lo­gies, c’ est pour ça qu’ il y

quelques an­nées de R& D der­rière », nous in­dique-t-il. Le sys­tème fonc­tionne sur la connexion à tra­vers le ma­chine lear­ningd’ une­ba se de connais­sance uni­ver­selle, le lan­gage, et d’une base de connais­sance propre à chaque mé­tier ou en­tre­prise. Le tout per­met­tant de « lire » et d’ana­ly­ser les commentaires pour en res­sor­tir l’ex­pé­rience uti­li­sa­teur. La so­lu­tion de Dictanova se dé­cline en fran­çais, en an­glais et en man­da­rin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.