Em­ma­nuel Ma­cron veut at­ti­rer les ta­lents vers la France

L'Informaticien - - L'ESSENTIEL -

Avec son slo­gan «Make our pla­net great again», le pré­sident de la Ré­pu­blique a frap­pé un grand coup. S’est en­sui­vi le lan­ce­ment du site du même nom, au succès en­core mi­ti­gé. Mais Em­ma­nuel Ma­cron a sur­tout adres­sé un ap­pel à tous les cher­cheurs sur le cli­mat dé­si­reux d’avan­cer. Et de ve­nir s’ins­tal­ler en France! Mais le chef de l’État ne s’est pas ar­rê­té là : en vi­site au sa­lon Vi­vaTech à Pa­ris, où il a été ac­cueilli en hé­ros, il a ré­af­fir­mé sa vo­lon­té de faire de la France une « start-up na­tion ». Il en a pro­fi­té pour dé­tailler son plan en sou­hai­tant «pro­mou­voir un État adap­té au XXIe siècle : nu­mé­rique, in­no­vant et in­clu­sif». Con­crè­te­ment, ce­la com­mence avec l’an­nonce de la créa­tion d’un fonds d’in­no­va­tion do­té de 10 mil­liards d’eu­ros afin de «don­ner de la vi­si­bi­li­té à l’in­no­va­tion fran­çaise». Mais sur­tout, le Pré­sident a pro­mis la fin du ma­tra­quage fis­cal en sou­hai­tant «le­ver les contraintes». Il évoque en fait la baisse de l’im­pôt sur les so­cié­tés an­non­cée dans son pro­gramme, la ré­forme du droit du tra­vail en fi­li­grane, ain­si que la ré­forme de l’ISF qui doit per­mettre plus d’in­ves­tis­se­ments et de sou­tiens aux start-up tri­co­lores. Par ailleurs, il a sou­li­gné sa vo­lon­té de com­bler les gouffres qui sé­parent start-up et grands groupes, et re­cherche pu­blique et pri­vée. Il confirme éga­le­ment la créa­tion d’un «droit à l’er­reur dans l’ad­mi­nis­tra­tion», afin que cette der­nière ne de­vienne pas un em­pê­cheur de faire mais plu­tôt un fa­ci­li­ta­teur. Rap­pe­lons qu’il exis­te­ra aus­si un droit à l’ex­pé­ri­men­ta­tion qui de­vrait lar­ge­ment concer­ner le monde de l’in­no­va­tion au sens large.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.