Gros plan sur les offres mul­ti­cloud

Après s’être fait connaître au­près du grand pu­blic, la nou­velle gé­né­ra­tion de plates-formes mul­ti­clouds telles que CloudFuze, Mult­cloud, Odrive, ou Otixo, part à l’as­saut des en­tre­prises. Ces so­lu­tions visent à trans­for­mer la ges­tion du Cloud au quo­ti­dien

L'Informaticien - - SOMMAIRE - JÉ­RÔME CARTEGINI

De­puis quelques an­nées, la grande ma­jo­ri­té des en­tre­prises n’uti­lisent pas un, mais plu­sieurs services cloud. Que ce­la soit pour ne pas mettre tous leurs oeufs dans le même pa­nier en confiant toutes leurs don­nées à un seul et même four­nis­seur, du­pli­quer leurs sau­ve­gardes, évi­ter de voir leurs ac­ti­vi­tés blo­quées en cas de panne, ou en­core pro­fi­ter des fonc­tion­na­li­tés propres à chaque ser­vice, les rai­sons de faire ap­pel à dif­fé­rents pres­ta­taires ne manquent pas. En­core peu connus en France, les ac­teurs comme CloudFuze, Mult­cloud, ou Otixo dé­ve­loppent des pla­tes­formes ca­pables d’uni­fier et gé­rer de nom­breux services cloud : Ama­zon S3, Google Cloud Sto­rage, OneD­rive For Bu­si­ness, Oracle Do­cu­ments, Drive, Box, Drop­box, etc. La ma­jo­ri­té d’entre eux offre éga­le­ment un ac­cès WebDAV et FTP. Bien que ces pla­tes­formes ré­pondent à dif­fé­rents usages, toutes se ré­vèlent par­ti­cu­liè­re­ment simples à dé­ployer et à uti­li­ser. Elles fonc­tionnent par le biais d’une in­ter­face web, et pour cer­taines d’ap­pli­ca­tions mo­biles (An­droid et iOS) et/ou de clients PC, Mac et Linux. Une fois les dif­fé­rents comptes cloud en­re­gis­trés, ces der­niers ap­pa­raissent dans un ta­bleau de bord com­mun per­met­tant d’avoir une vi­sion glo­bale de leurs es­paces de sto­ckage cu­mu­lés et de gé­rer plus fa­ci­le­ment l’en­semble de leurs conte­nus. Se­lon le ca­bi­net d’études IDC, 85 % de dé­par­te­ments IT des grandes en­tre­prises de­vraient adop­ter des ar­chi­tec­tures mul­ti­cloud d’ici à 2018.

Sau­ve­garde mu­tua­li­sée

La ges­tion de plu­sieurs services de sau­ve­garde sur le Cloud se ré­vèle de plus en plus com­plexe pour les en­tre­prises. Ce­la im­plique de se connec­ter à dif­fé­rents four­nis­seurs et d’uti­li­ser des en­vi­ron­ne­ments et des modes de fonc­tion­ne­ment dis­pa­rates. En mu­tua­li­sant ces services et leurs conte­nus au sein d’une in­ter­face uni­fiée, les plates-formes mul­ti­clouds sim­pli­fient la du­pli­ca­tion des sau­ve­gardes, le trans­fert de don­nées d’un ser­vice à un autre, ou en­core le par­tage de fi­chiers entre col­la­bo­ra­teurs. Outre leur com­pa­ti­bi­li­té plus ou moins éten­due avec les four­nis­seurs cloud, ces so­lu­tions se dis­tinguent par leurs fonc­tion­na­li­tés, leurs services et leurs ta­rifs. Cer­taines comme Mult­Cloud et Odrive mettent l’ac­cent sur la sim­pli­ci­té en s’ap­pa­ren­tant un peu à un « gros » disque dur don­nant un ac­cès direct à l’en­semble des comptes cloud. Dé­pour­vue d’ap­pli­ca­tions, Mult­Cloud dis­pose d’une in­ter­face web avec des op­tions simples de trans­ferts et de syn­chro­ni­sa­tion de conte­nus entre les four­nis­seurs. L’in­ter­face web d’Odrive sert quant à elle uni­que­ment à en­re­gis­trer et gé­rer les comptes cloud. Toutes ses

fonc­tion­na­li­tés de trans­fert, de syn­chro­ni­sa­tion et de par­tage fonc­tionnent par le biais d’un client PC, Mac ou Linux. Avan­tage : toutes les don­nées sont ac­ces­sibles via l’ex­plo­ra­teur Windows ou le Fin­der d’OS X, comme si elles étaient en­re­gis­trées en lo­cal. Odrive s’ap­puie sur le chif­fre­ment AES-256 afin de sé­cu­ri­ser l’en­semble des don­nées qui tran­sitent entre l’or­di­na­teur et les Clouds.

Col­la­bo­ra­tion, mi­gra­tion et sé­cu­ri­té

CloudFuze et Otixo consti­tuent les plates-formes mul­ti­cloud les plus com­plètes. La force ma­jeure de CloudFuze est d’être une plate-forme d’API uni­fiée. Con­trai­re­ment à nos concur­rents, nous pro­po­sons une so­lu­tion com­pa­tible avec la grande ma­jo­ri­té des four­nis­seurs de Cloud ( ndlr : plus de 40). ClouFuze ga­ran­tit un taux de trans­fert de don­nées très ra­pide entre les services cloud. Der­niè­re­ment, nous avons en­core aug­men­té les ca­pa­ci­tés de notre plate-forme en mi­grant plus d’un pe­ta­byte de don­nées sur le Cloud. Pour as­sis­ter les uti­li­sa­teurs, notre ser­vice dis­pose éga­le­ment d’un cha­bot ap­pe­lé « Fu­ze­bot » ba­sé sur l’Intelligence artificielle. Ce der­nier a été con­çu pour fa­ci­li­ter le par­tage de fi­chiers entre les col­la­bo­ra­teurs de­puis n’im­porte quels services de chat ou de mes­sa­ge­rie. Outre les tâches clas­siques de du­pli­ca­tions de sau­ve­gardes, de clas­se­ment et de trai­te­ment des fi­chiers (co­pier, re­nom­mer, sup­pri­mer…), ou en­core de par­tage de don­nées, elles dis­posent d’un large éven­tail de fonc­tion­na­li­tés. La start- up amér icaine CloudFuze est la pre­mière à avoir conclu un par­te­na­riat en France avec Orange. Une offre spé­ciale a d’ailleurs été mise en place pour les clients d’Orange, avec un an d’uti­li­sa­tion gra­tuite (offre sans en­ga­ge­ment). Pa­trice An­glard, res­pon­sable Bu­si­ness De­ve­lop­ment du Cloud d’Orange dé­taille les avan­tages de ce ser­vice : « CloudFuze ré­pond très bien aux be­soins de ceux qui ont à la fois le Cloud d’Orange et un autre espace de sto­ckage en ligne, car c’est une so­lu­tion simple pour vi­sua­li­ser tous leurs fi­chiers dans une seule in­ter­face. CloudFuze est un très bon exemple de l’ou­ver­ture aux tiers pro­po­sée par le Cloud d’Orange, puis­qu’ils ont proac­ti­ve­ment uti­li­sé les API de notre Cloud. »

Outre une ver­sion grand pu­blic pour se faire connaître, CloudFuze lorgne sur­tout du cô­té des moyennes et grandes en­tre­prises en dé­ve­lop­pant des ou­tils de sé­cu­ri­té et de col­la­bo­ra­tion avan­cés. Ac­ces­sible via des ap­pli­ca­tions mo­biles (An­droid et iOS), la pla­te­forme dis­pose en outre d’un cha­bot ba­sé sur l’Intelligence ar t ifi­cielle. Cet as­sis­tant

« Nous avons en­core aug­men­té les ca­pa­ci­tés de notre plate-forme en mi­grant plus d’un pe­ta­byte de don­nées dans le Cloud » Ra­vi Po­li, fon­da­teur et PDG de CloudFuze Inc.

vir­tuel aide les col­la­bo­ra­teurs pour la re­cherche et le trai­te­ment des fi­chiers sur les dif­fé­rents Clouds via les services de mes­sa­ge­rie. De son cô­té, Otixo mise es­sen­tiel­le­ment sur ses ou­tils de col­la­bo­ra­tion pour sé­duire les en­tre­prises. Elle offre la pos­si­bi­li­té de par­ta­ger des fi­chiers entre les dif­fé­rents services cloud et col­la­bo­ra­teurs, de créer des es­paces col­la­bo­ra­tifs per­son­nels ou d’équipes ( Per­so­nal Team Space et Team Spaces) ou en­core de com­mu­ni­quer via un ser­vice de chat in­té­gré. Chif­frés de bout en bout en AE256, les fi­chiers peuvent être co­piés et dé­pla­cés entre les Clouds en un seul clic ! Autre fonc­tion in­té­res­sante, la pos­si­bi­li­té de créer un disque vir­tuel sur le bureau et d’y ac­cé­der comme s’il se trou­vait en lo­cal sur la ma­chine. Com­pa­tible avec 35 four­nis­seurs de Cloud, Otixo se dé­marque par une in­ter­face dé­pouillée par­ti­cu­liè­re­ment in­tui­tive, qu’il s’agisse de son in­ter­face web, de ses ap­pli­ca­tions mo­biles (An­droid et iOS) ou ses clients Mac et PC.

Dé­ploie­ment du mul­ti­cloud

Face à l’avè­ne­ment du Cloud dans les en­tre­prises, l’offre de so­lu­tions mul­ti­cloud ex­plose. On dé­nombre ac­tuel­le­ment plus d’une ving­taine de so­lu­tions au bas mot, mais au­cun ac­teur fran­çais ou même une plate- forme fran­ci­sée. Le choix est for­cé­ment gui­dé par la com­pa­ti­bi­li­té de ces plates- formes avec les four­nis­seurs de Cloud uti­li­sés au sein de l’en­tre­prise et la né­ces­si­té d’y ajou­ter des ser­veurs FTP ou WebDAV. Avec plus de 40 services à son ac­tif, CloudFuze fait la course en tête de­vant Mult­Cloud et Otixo qui en comptent res­pec­ti­ve­ment 35. La grande ma­jo­ri­té des autres plates- formes telles que Mo­ver, Cloud­sfer, ou en­core Odrive, pro­posent une ving­taine de four­nis­seurs. Dif­fé­rents abon­ne­ments ba­sés sur la consom­ma­tion de la bande pas­sante et un nombre plus ou moins im­por­tant de ca­naux de trans­fer t uti­li­sables en si­mul­ta­née sont pro­po­sés. Les ta­rifs os­cil­lent gé­né­ra­le­ment entre 4,99 et 9,99 $/mois pour les ver­sions Ba­sic, à 7,99 et 34,99 $/mois pour les forfaits Pre­mium. Le taux de bande pas­sante et le nombre de ca­naux de trans­fert va­rient énor­mé­ment d’un ser­vice à l’autre. Cer­taines plates-formes comme Otixo pro­posent éga­le­ment une fac­tu­ra­tion à la consom­ma­tion (0,49 $/Go). Pour les en­tre­prises ayant des gros be­soins, CloudFuze né­go­cie des ta­rifs au cas par cas. Toutes ces so­lu­tions sans ex­cep­tion dis­posent d’une ver­sion gra­tuite et évi­dem­ment li­mi­tée pour les pro­fes­sion­nels comme les par­ti­cu­liers.

Les pla­tes­formes mul­ti­clouds in­ter­con­nectent une grande va­rié­té de services cloud et peuvent éga­le­ment of­frir un ac­cès au WebDAV et FTP.

La plate-forme Otixo trans­forme l’ex­pé­rience du Cloud en y ajou­tant de nom­breuses fonc­tion­na­li­tés in­té­res­santes de col­la­bo­ra­tion et de com­mu­ni­ca­tion.

CloudFuze pré­voit des plans adap­tés aux be­soins des grandes et très grandes en­tre­prises.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.