En Rus­sie, les FAI de­vront in­ter­dire l’uti­li­sa­tion de VPN ou de proxys dès 2018

L'Informaticien - - L’ESSENTIEL -

La Rus­sie vient de prendre des me­sures dras­tiques pour les in­ter­nautes lo­caux par l’in­ter­mé­diaire de la Dou­ma, l’As­sem­blée lé­gis­la­tive russe. En ef­fet, la lé­gis­la­tion pré­voit que les FAI de­vront in­ter­dire l’uti­li­sa­tion de lo­gi­ciels ou moyens pro­po­sant une ano­ny­mi­sa­tion sur le Web. Ain­si, VPN, proxy ou le na­vi­ga­teur Tor se­ront donc pros­crits, à moins qu’ils n’ac­ceptent d’in­ter­dire l’ac­cès à une liste de sites éla­bo­rée par le gou­ver­ne­ment russe. Les mo­teurs de re­cherche de­vront quant à eux ef­fa­cer les men­tions des sites concer­nés. La lé­gis­la­tion se­ra ap­pli­quée d’ici à juillet 2018. Pour Alexan­der Bort­ni­kov, le pa­tron du FSB, cette nou­velle loi était né­ces­saire car l’ap­pa­reil de cen­sure exis­tant n’était « pas as­sez

ef­fi­cace » . Cette es­ca­lade dans la re­cherche du contrôle est vrai­sem­bla­ble­ment pa­ral­lèle à celle des pro­blé­ma­tiques géo­po­li­tiques de la Rus­sie : an­nexion de la Cri­mée, ré­vo­lu­tion ukrai­nienne, conflits au Moyen- Orient… « Le nombre d’aff aires ju­di­ciaires dé­cou­lant d’ac­cu­sa­tions “ d’ex­tré­misme ” , no­tam­ment pour des par­tages d’opi­nion ou de dé­cla­ra­tion en ligne, a ex­plo­sé » , rap­pelle l’or­ga­ni­sa­tion Hu­man Rights Watch (HRW). Le nombre d’in­ter­nautes condam­nés pour des in­frac­tions d’ex­tré­misme est pas­sé de 30 en 2010 à 216 en 2015.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.