Chez Al­tice, Patrick Dra­hi ne prend pas de va­cances

L'Informaticien - - L’ESSENTIEL -

Le PDG du groupe Al­tice n’a pas vrai­ment chô­mé pen­dant l’été. Tout d’abord, il a pro­fi­té de la trêve es­ti­vale pour faire pas­ser Al­tice au-de­là des 95 % du ca­pi­tal de SFR. Ce­la s’ac­com­pagne en ce mois de sep­tembre par une offre pu­blique de re­trait obli­ga­toire au prix de 34,50 eu­ros par ac­tion SFR Group dé­po­sée au­près de l’Au­to­ri­té des mar­chés fi­nan­ciers (AMF). SFR va donc sor­tir des mar­chés fi­nan­ciers si tout va bien. Rap­pe­lons que la marque dis­pa­raî­tra au pro­fit d’Al­tice d’ici à la fin du deuxième tri­mestre 2018. Mais ce n’est pas tout : Patrick Dra­hi a plus que ja­mais les yeux tour­nés vers les États- Unis. En ef­fet se­lon CNBC, il lorgne l’opé­ra­teur Char­ter Com­mu­ni­ca­tions. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un peu le Ney­mar des câ­blo-opé­ra­teurs : en mai 2016, Char­ter s’of­frait (pour 71 milliards de dol­lars) Time Warner Cable et Bright House Net­works. Ce qui en a fait le deuxième plus gros pois­son der­rière Com­cast. Une telle opé­ra­tion de ra­chat comme l’en­vi­sage Patrick Dra­hi pas­se­rait la barre des 200 milliards de dol­lars. Le Ja­po­nais SoftBank se­rait aus­si sur les rangs. Pour le Fran­co-is­raé­lien, ce se­rait un coup ma­gis­tral.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.