Jens Birn­baum, PDG d’Otixo

L'Informaticien - - INFRA -

Notre ap­pli­ca­tion est uti­li­sée par de pe­tites et grandes en­tre­prises, mais aus­si un grand nombre de tra­vailleurs in­dé­pen­dants. Nous avons ré­cem­ment dé­ve­lop­pé un ou­til de col­la­bo­ra­tion plus éla­bo­ré qui per­met aux en­tre­prises et aux par­ti­cu­liers de tra­vailler en­semble sur leur conte­nu dans le Cloud. Notre ob­jec­tif est de rendre le flux de tra­vail plus fa­cile et de per­mettre d’ac­cé­der à un maxi­mum de four­nis­seurs (ndlr : 30 ac­tuel­le­ment). Grâce à notre ac­cès FTP et WebDav, nous of­frons éga­le­ment la pos­si­bi­li­té de tra­vailler en lo­cal, ce qui est par­ti­cu­liè­re­ment im­por­tant pour les en­tre­prises. Mais l’un des prin­ci­paux atouts de notre so­lu­tion ré­side dans ses zones de col­la­bo­ra­tion ultra sé­cu­ri­sées per­met­tant de par­ta­ger des fi­chiers et des dos­siers tou­jours à partir d’un ser­veur lo­cal ou dans le Cloud. Dans ces salles vir­tuelles, ce­lui qui par­tage les fi­chiers garde le contrôle et peut don­ner des au­to­ri­sa­tions de té­lé­char­ge­ment, et vi­sua­li­ser toutes les mo­di­fi­ca­tions ef­fec­tuées. Lors­qu’un fi­chier n’est plus né­ces­saire, la connexion du ser­vice Cloud à l’espace d’équipe peut être cou­pée. Avec les liens pu­blics, par exemple, il n’est pas pos­sible de sa­voir où ils vont et le temps qu’ils res­tent sur le Cloud. Notre flux de tra­vail est un peu dif­fé­rent, mais il est beau­coup plus sé­cu­ri­sé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.