Al­phaGo Ze­ro, OVH Next Le­vel, Ma­rie Eke­land pré­side le CNNum, Faille KRACK, Chô­mage IT...

L'Informaticien - - SOMMAIRE -

« Nous pen­sons que l’IA peut bé­né­fi­cier au Monde de fa­çon ex­tra­or­di­naire, mais seule­ment en se te­nant aux plus hauts stan­dards éthiques. » C’est ce qu’ex­plique DeepMind, la fi­liale de Google dé­diée à la re­cherche en IA. On y ap­prend éga­le­ment la créa­tion d’une nou­velle uni­té, qui se­ra char­gée d’as­sis­ter les in­gé­nieurs. Elle est bap­ti­sée DeepMind Ethics & So­cie­ty ( DMES) et sa mis­sion est ni plus ni moins d’évi­ter les dé­rives po­ten­tielles que pour­raient en­traî­ner l’IA. Car tout peut al­ler très vite et DeepMind lui- même l’a en­core prou­vé ré­cem­ment avec la nou­velle mou­ture de son IA, bap­ti­sée Al­phaGo Ze­ro. Comme la pré­cé­dente Al­phaGo Mas­ter, elle est pas­sée maître au jeu de Go. À la dif­fé­rence qu’elle peut ap­prendre sans rien sa­voir de ce jeu, uni­que­ment en se ba­sant sur les règles et la po­si­tion des pierres blanches et noires sur le pla­teau. Son sys­tème, qui est un ré­seau neu­ro­nal ar­ti­fi­ciel, est au­to- ap­pre­nant : il ap­prend en jouant contre lui- même et n’a donc plus be­soin de don­nées ex­té­rieures. En 40 jours d’en­traî­ne­ment, Al­phaGo Ze­ro a joué 30 mil­lions de par­ties ; suf­fi­sant pour battre le te­nant du titre, son aî­né Al­phaGo Mas­ter. La tech­nique em­ployée par la nou­velle IA de DeepMind est ap­pe­lée « ap­pren­tis­sage ren­for­cé » . Son mode opé­ra­toire : ten­ter des coups, ap­prendre, com­prendre, et af­fi­ner la stra­té­gie au fil du temps. « Nous l’avons vu re­dé­cou­vrir des mil­liers d’an­nées de la connais­sance hu­maine » , s’émeut De­mis Has­sa­bis, di­rec­teur de DeepMind. Mieux : en 40 jours, l’IA a même dé­cou­vert des coups en­core in­con­nus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.