Phi­lippe En­sar­guet di­rec­teur tech­nique d’Orange Ap­pli­ca­tions for Bu­si­ness

« Il ne faut plus pen­ser dé­ve­lop­pe­ment d’ap­pli­ca­tions mo­biles, mais opé­rer des ser­vices mo­biles »

L'Informaticien - - DEV -

« Dé­ve­lop­per une ap­pli­ca­tion mo­bile n’est qu’une par­tie de la pro­blé­ma­tique. Outre gé­rer les phases de dé­ve­lop­pe­ment, les builds, les tests, puis gé­né­rer des IPA et APK, il faut en­suite être ca­pable de dis­tri­buer les ap­pli­ca­tions, gé­rer les crash re­port, la té­lé­mé­trie, les no­ti­fi­ca­tions push, etc. C’est ce que j’ap­pelle opé­rer un ser­vice mo­bile. À par­tir du mo­ment où l’on change de pos­ture, on se rend très vite compte que l’on se rap­proche des concepts DevOps. La chaîne d’ou­tils per­met de pous­ser en pro­duc­tion des ap­pli­ca­tions mo­biles à une fré­quence ex­trê­me­ment éle­vée. » « La chaine d’ou­tils Mo­bile DevOps ac­tuel­le­ment en pro­duc­tion chez OBS nous per­met de ti­rer les bé­né­fices de cette ap­proche ser­vices. La ma­tu­ri­té des ou­tils Mi­cro­soft offre au­jourd’hui une telle ap­proche tant pour faire du na­tif cross plat­form, comme ce fut notre choix, mais aus­si sur des ap­pli­ca­tions hy­brides, du Web mo­bile, ou des ap­pli­ca­tions na­tives pures. Avec Mo­bile Cen­ter, Mi­cro­soft a fait évo­luer sa plate- forme de pro­duc­tion d’ap­pli­ca­tions mo­biles afin de lais­ser le choix à l’en­tre­prise dans les cibles qu’elles cherchent à pri­vi­lé­gier. C’est une vraie bonne nou­velle pour les en­tre­prises car cha­cun, en fonc­tion de ses cas d’usage, va pou­voir choi­sir son mo­dèle de dé­ploie­ment. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.