Pré­ci­sions his­to­riques

Lire - - Courrier -

J’ai lu et ap­pré­cié votre ar­ticle con­cer­nant L’Ordre du jour d’Eric Vuillard sur cette fa­meuse réunion du 20 fé­vrier 1933 à la­quelle fut conviée l’élite du grand pa­tro­nat al­le­mand. Per­met­tez, néan­moins, quelques pré­ci­sions. D’abord, ce ne fut, en au­cun cas, comme l’écrit l’au­teur « une ba­nale le­vée de fond. » Il s’agis­sait d’en fi­nir, une bonne fois pour toutes, avec la ré­pu­blique de Wei­mar, le par­le­men­ta­risme hon­ni et la gauche lors des élec­tions du 5 mars à ve­nir, les toutes der­nières, se­lon Gö­ring. Pas d’avan­tage, il ne fut ques­tion, lors de cette réunion, de la fu­ture guerre de conquête. Alors « quitte à ne jamais sa­cri­fier à une cer­taine pré­ci­sion », comme vous l’écri­vez, le simple lec­teur que je suis, au­rait dé­si­ré qu’elle fût plus af­fû­tée, ce qui n’en­lève rien au ta­lent de l’au­teur. Phi­lippe Fuchs

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.