Pays per­du

Jour­naux et cor­res­pon­dances ont ser­vi à cette re­mar­quable étude sur les Al­le­mands en guerre.

Lire - - Essais& - Ni­cho­las STAR­GARDT

Com­ment la Se­conde Guerre mon­diale fu­telle vé­cue par ceux qui l’avaient dé­clen­chée, conduite avec une fé­ro­ci­té in­ouïe, pour­sui­vie, en­fin, jus­qu’aux der­nières heures, avec une dé­ter­mi­na­tion in­sen­sée? Ni­co­las Star­gardt n’est, certes, pas le pre­mier à s’in­ter­ro­ger sur les opi­nions, les sen­ti­ments – sur les res­sorts, aus­si – de ses com­pa­triotes em­bar­qués, à des de­grés divers de consen­te­ment, dans cette en­tre­prise fu­neste. Ian Ker­shaw a, no­tam­ment, consa­cré un livre (La Fin : Al­le­magne 1944-1945) à l’un des as­pects les plus trou­blants de la ques­tion : com­ment ex­pli­quer la ca­pa­ci­té de ré­sis­tance des Al­le­mands dans les der­niers mois de la guerre, alors qu’ils ne pou­vaient igno­rer l’iné­luc­ta­bi­li­té de leur dé­faite ?

Qu’ap­porte, alors, à ce su­jet dé­jà am­ple­ment la­bou­ré, cette nou­velle étude in­ti­tu­lée La Guerre al­le­mande? Beau­coup. D’abord, parce qu’elle serre au plus près son su­jet. Son « por­trait d’un peuple en guerre » n’est que très mar­gi­na­le­ment une his­toire des opé­ra­tions mi­li­taires qui font la ma­tière de la Se­conde Guerre mon­diale. En­suite, parce qu’à cô­té des sources clas­siques propres à l’étude de l’opi­nion – rap­ports de po­lice, presse, jour­nal de Goeb­bels –, Ni­cho­las Star­gardt a consti­tué un échan­tillon de seize per­sonnes dont il ex­plore mi­nu­tieu­se­ment la cor­res­pon­dance ou les jour­naux in­times te­nus tout au long des cinq an­nées de guerre. Dans ce cor­pus, on compte une source connue: le jour­nal de Vic­tor Klem­pe­rer. Les quinze autres té­moi­gnages sont le fait de gens or­di­naires, is­sus de dif­fé­rents mi­lieux so­ciaux, re­le­vant d’ap­par­te­nances cultu­relles et re­li­gieuses di­verses, mais qui res­ti­tuent soi­gneu­se­ment ce que l’on pour­rait ap­pe­ler les struc­tures élé­men­taires de l’idéo­lo­gie na­tio­nale al­le­mande.

Des en­sei­gne­ments ti­rés de ce pa­nel, il res­sort deux conclu­sions ac­ca­blantes: la pre­mière est la si­dé­rante et do­mi­nante adhé­sion à la thèse se­lon la­quelle les juifs sont les res­pon­sables de la guerre; la se­conde est la force du sen­ti­ment na­tio­nal. Il in­hibe les op­po­si­tions les plus dé­ci­dées au na­zisme. « Un livre re­mar­quable », se­lon Ian Ker­shaw. On sous­crit. Marc Ri­glet

Ber­lin 1940. Pa­rade de vic­toire sur l’ave­nue Un­ter den Lin­den.

HHH La Guerre al­le­mande: por­trait d’un peuple en guerre, 19391945 par Ni­cho­las Star­gardt, 800 p., La Li­brai­rie Vui­bert, 29 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.