Fin li­mier

Lire - - Jeunesse -

Gas­pard a deux mé­tiers : ven­deur de sou­ve­nirs pour les tou­ristes et re­ni­fleur d’ais­selles pour tes­ter l’ef­fi­ca­ci­té des dé­odo­rants. Dès la pre­mière phrase d’Un dé­tec­tive très très très spé­cial – le pre­mier ro­man jeu­nesse de Ro­main Puértolas ( L’Ex­tra­or­di­naire Voyage du fa­kir qui était res­té coin­cé dans une ar­moire Ikea) – ce per­son­nage ap­pa­raît dans toute sa sin­gu­la­ri­té. Il ob­serve le monde qui l’en­toure avec une jus­tesse désar­mante (il se de­mande si les Chi­nois sont conscients que les sou­ve­nirs qu’ils achètent sont fa­bri­qués chez eux) et nous le ra­conte à sa fa­çon: Gas­pard est tri­so­mique. Son quo­ti­dien semble ré­glé entre ses deux mé­tiers et sa vie avec ses pa­rents.

Mais ba­da­boum! De fa­çon as­sez ga­guesque, Gas­pard perd ses deux em­plois. Vo­lon­taire, il dé­cide alors de de­ve­nir dé­tec­tive. Le voi­ci mis­sion­né par un « vrai » professionnel pour se faire in­ter­ner dans une mai­son pour per­sonnes han­di­ca­pées et en­quê­ter in si­tu sur une mort sus­pecte. La lec­ture de ce drôle de texte de­meure dé­rou­tante jus­qu’à la fin : Gas­pard est at­ta­chant et l’on se de­mande où l’au­teur nous em­mène. Ce ro­man est à mettre entre les mains des jeunes lec­teurs car il n’est pas si fré­quent en lit­té­ra­ture jeu­nesse d’avoir un si bel ef­fet de chute. Comme à son ha­bi­tude, la nar­ra­tion de Ro­main Puértolas est ef­fi­cace. Ses lec­teurs re­trou­ve­ront même quelques clins d’oeil. Il aime dé­ci­dé­ment beau­coup l’en­seigne sué­doise… R.B.

HHUn dé­tec­tive très très très spé­cial par Ro­main Puértolas, 144 p., Edi­tions La Joie de lire (En­crage), 15,90 € (dès 10/11 ans)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.