Gare au go­rille

Une in­croyable fresque sur la ren­contre des deux aven­tu­riers et créa­teurs ab­so­lu­ment gé­niaux de King Kong. Eru­dit et pas­sion­nant.

Lire - - Romansfrançais - Mi­chel LE BRIS

Ar­dent dé­fen­seur de la « lit­té­ra­ture-monde » , créa­teur du fes­ti­val Eton­nants Voya­geurs à SaintMa­lo, Mi­chel Le Bris n’est pas du genre à faire les choses à moi­tié. La preuve, le voi­ci de re­tour avec un fort vo­lume plein comme un oeuf. Les neuf cents pages de son tré­pi­dant Kong se dé­vorent et vous collent à votre fau­teuil.

Les deux aven­tu­riers qui nous ac­com­pagnent ici ont bel et bien exis­té. Le pre­mier est un maigre géant du nom d’Er­nest B. Schoed­sack – « Shor­ty » pour les intimes. Il vient de l’Io­wa, a ap­pris sur le tas le mé­tier de ca­me­ra­man et a tra­vaillé avec Mack Sen­nett. Em­por­tant im­man­qua­ble­ment sa ca­mé­ra sur les champs de ba­taille, ce fou de ci­né­ma n’a ja­mais craint de se ris­quer dans des terres ra­va­gées par le cho­lé­ra, en mis­sion pour la Croix-Rouge. Le se­cond, le su­diste Me­rian C. Coo­per, s’est illus­tré pen­dant la Grande Guerre lors de la­quelle il a échap­pé une pre­mière fois à la mort. Avant de ga­gner la Po­logne, d’être cap­tu­ré par les Co­saques, de man­quer d’y pas­ser à quelques ki­lo­mètres de Mos­cou et d’être fi­na­le­ment sau­vé par un juif d’Odes­sa !

Schoed­sack et Coo­per se ren­contrent alors en 1919, à Vienne, dans une Eu­rope en plein dé­li­te­ment. Les com­parses se re­trouvent des an­nées plus tard sur les docks de Londres où ils fo­mentent un pro­jet com­mun. Qui les amène d’abord à prendre la di­rec­tion de l’Abys­si­nie. On ne vous en di­ra pas plus. Si­non que ces deux-là se com­plè- tent par­fai­te­ment et pensent que les nomades sont plus in­té­res­sants que les sé­den­taires. Qu’ils vont réa­li­ser des do­cu­men­taires mar­quants, in­ven­ter un ci­né­ma du réel, vi­sant à dire le monde. Et un jour, réus­sir à convaincre le pro­duc­teur Da­vid O. Selz­nick de sou­te­nir un film dont le hé­ros se­rait un go­rille : le my­thique King Kong ru­gis­sant sur les écrans amé­ri­cains en 1933…

Kong est, di­sons-le, un ré­gal de tous les ins­tants. Il faut se faire vio­lence pour ne pas en lire un cha­pitre de plus et prendre le temps de le sa­vou­rer plei­ne­ment. L’éru­di­tion et la maî­trise nar­ra­tive de Mi­chel Le Bris em­portent tout sur leur pas­sage. L’au­teur de La Beau­té du monde signe un fier hom­mage à une lit­té­ra­ture qui va de Ar­thur Co­nan Doyle à Ro­bert Louis Ste­ven­son en pas­sant par Jack Lon­don ou le trop mé­con­nu Al­fred E.W. Ma­son et ses Quatre plumes blanches. Sa fresque gé­né­reuse et bouillon­nante trim­bale le lec­teur dans une Tur­quie en train de sor­tir de grands tu­multes, dans la jungle du Siam au mi­lieu des bêtes sau­vages, dans l’usine à rêves d’Hol­ly­wood, ou dans un New York en per­pé­tuel mou­ve­ment. Fer­mez illi­co les écou­tilles, dé­bran­chez le té­lé­phone. Vous ne se­rez plus là pour per­sonne une fois em­bar­qués dans l’aven­ture! Alexandre Fillon

HHH Kong par Mi­chel Le Bris, 931 p., Gras­set, 24,90 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.