Ecrit sur di­van

Simple, pré­cis et plein d’anec­dotes sa­vou­reuses, le Dic­tion­naire amou­reux de la Psy­cha­na­lyse est une réus­site.

Lire - - Psy - Eli­sa­beth ROU­DI­NES­CO

Il ar­rive à point, ce dic­tion­naire. La psy­cha­na­lyse est une mal- ai­mée. Dé­dai­gnée par les neu­ros­ciences, ra­va­lée au ni­veau des psy­cho­thé­ra­pies les plus ba­roques, as­si­mi­lée au coa­ching char­la­ta­nesque, bé­quilles d’un moi dé­faillant : elle va som­brer, se dit-on. Il n’existe que des preuves d’amour, et Eli­sa­beth Rou­di­nes­co, his­to­rienne émi­nente et psy­cha­na­lyste, nous offre ce dic­tion­naire, fi­dèle à l’es­prit de cette col­lec­tion. On y entre, on y sort, au gré des hu­meurs. Loin de tout jar­gon déses­pé­rant ; les concepts de base (dé­sir, an­goisse, fan­tasme ou pul­sion) sont évo­qués avec sim­pli­ci­té. Et avec l’amour – la grande af­faire de la vie de cha­cun, donc de la psy­cha­na­lyse. On connaît la cé­lèbre for­mule de La­can: « L’amour, c’est don­ner ce qu’on a pas à quel­qu’un qui n’en veut pas. » Le cu­rieux voya­ge­ra dans les grandes villes agi­tées par la dé­cou­verte de l’in­cons­cient. Vienne, brû­lant chau­dron de la nais­sance dou­lou­reuse de la psy­cha­na­lyse, Londres qui abri­ta la fa­mille Freud jus­qu’à sa mort en 1939, si­nistre cré­pus­cule de la ci­vi­li­sa­tion. Pa­ris, ville libre et re­belle où of­fi­cièrent Ma­rie Bo­na­parte, La­can et tant d’autres pion­niers qui contri­buèrent à l’ap­proche ré­vo­lu­tion­naire de la vie psy­chique. Si on a en­vie de sou­rire, on peut al­ler à la lettre G. Qui sait que le com­po­si­teur George Ger­sh­win at­teint du « mal au ventre des com­po­si­teurs » , fit une psy­cha­na­lyse et écri­vit, en 1934, avec son frère, une co­mé­die mu­si­cale caus­tique, Par­don my En­glish ? Un jeune homme un peu to­qué est sui­vi par Ad­ler, Freud et Jung qui peuvent se dé­dou­bler. « Nous sommes les six psy­chos du sexe ! », chantent- ils. L’ar­ticle « In­jures, ou­trances & ca­lom­nies » s’avère un ré­per­toire in­épui­sable. La psy­cha­na­lyse, « science juive », en­tre­prise sup­po­sée de cor­rup­tion mo­rale, fut tou­jours pour­sui­vie par la hargne an­ti­sé­mite de l’ex­trême droite, sous toutes ses formes. Dans un tout autre re­gistre, Mme Rou­di­nes­co, el­le­même, n’est pas étran­gère à la lutte à cou­teaux ti­rés qui se livre dans le mi­lieu ana­ly­tique et consti­tue donc une cible de choix. Jus­qu’à La­can, plu­tôt amer, évo­quant Freud, en 1977 : « Je crois qu’il a ra­té son coup. C’est comme moi, dans très peu de temps, tout le monde s’en fou­tra de la psy­cha­na­lyse. » Freud en a vu d’autres… Alain Ru­bens

Jacques La­can.

HHH Dic­tion­naire amou­reux de la Psy­cha­na­lyse par Eli­sa­beth Rou­di­nes­co, 816 p., Plon, 25 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.