Co­lo­nies de va­cants

Sai­sis­sante com­po­si­tion his­to­rique, cette fresque ro­ma­nesque dé­crit avec brio la gran­deur et la dé­ca­dence des grands em­pires co­lo­niaux du dé­but du siècle.

Lire - - Littératurefrançaise - Jen­ni­fer RI­CHARD xx

Je our­née or­di­naire à la ma­nu­fac­ture de ta­bac de Lynch­burg, dans l’État de Vir­gi­nie. Ota Ben­ga se rend au tra­vail et, comme tous les jours, il va dis­traire ses col­lègues à l’heure du dé­jeu­ner. Avec « des his­toires de sa loin­taine terre d’Afrique » . Car Ota, bien « qu’il [soit] tout p’tit » ,a eu une sa­crée vie : « plus que n’im­porte quel pauvre Nègre de Lynch­burg [il] avait vu du pays. Na­tif du Con­go, il avait vi­si­té la Bel­gique, l’An­gle­terre, La Nou­velle-Or­léans, Saint-Louis et même New York ». Nous sommes le 20 mars 1916, le jour de son sui­cide. Qui n’est pas lié à la Grande Guerre (les États-Unis n’y par­ti­cipent pas en­core), mais au monde tel qu’il est : « Peut-être que son geste est ac­com­pa­gné par des mil­liers de mains en Afrique, en Amé­rique et en Eu­rope, al­liées de­puis la nuit des temps, en vue de tis­ser son his­toire fa­bu­leuse. » La lit­té­ra­ture nous ayant dé­mon­tré que, dans une his­toire, il y en a tou­jours plu­sieurs, nous voi­ci ma­gis­tra­le­ment conviés à re­mon­ter le temps, entre 1873 et le dé­but du xx siècle.

Tel est donc le pro­jet de la Fran­co-Amé­ri­caine Jen­ni­fer Ri­chard avec Il est à toi ce beau pays, au coeur des grandes ex­pé­di­tions co­lo­niales en­ga­gées par les pays eu­ro­péens, à tra­vers les pa­lais do­rés du royaume de Bel­gique et de la cour d’An­gle­terre, les an­ti­chambres du pou­voir de la Ré­pu­blique fran­çaise. Ou en­core les plan­ta­tions du Deep South amé­ri­cain, peu après une guerre de Sé­ces­sion en­core fu­mante, où se pose la ques­tion du sta­tut de l’homme « nègre ». Nous sui­vons ain­si une mul­ti­tude de grands per­son­nages his­to­riques, de mer­ce­naires in­fâmes, d’ex­plo­ra­teurs, d’écri­vains, ou de par­le­men­taires : Jules Fer­ry, Sa­vor­gnan de Braz­za, Da­vid Li­ving­stone, et même Jo­seph Con­rad, cet aven­tu­rier russe de­ve­nu écri­vain bri­tan­nique. Nous (re)dé­cou­vrons éga­le­ment des pré­cur­seurs de la fu­ture lutte pour les droits ci­viques outre-At­lan­tique : Boo­ker T. Wa­shing­ton, George Wa­shing­ton Williams, W.E.B. Du Bois. Entre ar­ran­ge­ments di­plo­ma­tiques, coups bas politique et vau­dou, cet al­liage de non-fic­tion, de pé­da­go­gie et de ro­ma­nesque nous offre une très belle his­toire ba­by­lo­nienne du monde mo­derne. Hu­bert Ar­tus

HHHII Il est à toi ce beau pays

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.