Vous avez dit bi­zarre ?

La nou­vel­liste est de re­tour avec un re­cueil d’his­toires tou­jours aus­si trou­blantes

Lire - - Littératurefrançaise - Vé­ro­nique BIZOT

On aime les livres in­tri­gants et dé­ran­geants de Vé­ro­nique Bizot. Son uni­vers sin­gu­lier ne cesse d’im­pres­sion­ner de­puis la pa­ru­tion, en 2005, de ses nou­velles com­po­sant Les San­gliers. Après plu­sieurs minces et puis­sants ro­mans pu­bliés chez Actes Sud – de Mon cou­ron­ne­ment à Âme qui vive –, la voi­ci jus­te­ment de re­tour avec un re­cueil de nou­velles.

La pre­mière, qui ouvre Fu­turs par­faits, consti­tue une par­faite in­tro­duc­tion à ce vo­lume de haut vol. On y ap­prend que le dé­nom­mé Frank­lin Sha­pi­ro a per­du la tête à Mar­seille. Qu’avant ce­la, ce mil­liar­daire avait convo­qué chez lui un peintre qui ne peint plus. Qu’à Izard, il de­mande de mettre ses ta­bleaux en vo­lume. De bâ­tir une mai­son avec une pa­ti­noire des­ti­née à sa splen­dide épouse, et un mur d’es­ca­lade pour son usage per­son­nel… Plus loin, on dé­couvre les ac­ti­vi­tés de Mon­sieur peintre. Un veuf, père d’une fille unique ha­bi­tant en Al­le­magne, ex­pert pro­fes­sion­nel en ar­gen­te­rie-or­fè­vre­rie. Un mon­sieur que l’on ac­com­pagne au tra­vail et dont on ap­prend la fas­ci­na­tion pour une cuillère d’ap­pa­rat, re­pé­rée dans la vi­trine d’un an­ti­quaire nor­mand. Tout aus­si cu­rieux est ce re­pré­sen­tant de com­merce éga­ré dans une ville, où il ne re­trouve pas son hô­tel. Mais où il tombe nez à nez avec un homme qui lui dit être à la re­cherche d’une « phrase sé­rieuse » . Et qui lui ex­plique qu’il dé­cline chaque soir, sur la scène d’un théâtre, la liste de ses mé­faits. En pro­vo­quant im­man­qua­ble­ment les rires… N’ou­blions pas de men­tion­ner éga­le­ment la pré­sence dans ces pages de deux ci­ta­dins échoués à la cam­pagne. Les Hel­berg : Paul et sa soeur Sal­vi­na vivent en­semble de­puis que la femme du pre­mier l’a quit­té pour le ma­ri de la se­conde. Paul étant un phi­lo­sophe an­gois­sé par l’idée d’im­pré­vu. Si­tua­tion face à la­quelle l’exis­tence l’a pour­tant confron­té…

Chez Vé­ro­nique Bizot, per­son­nages et si­tua­tions sur­prennent tout au­tant. Rien n’est ja­mais très simple dans ses his­toires qui ne tournent pas rond et qui se dé­plient len­te­ment. En s’in­crus­tant du­ra­ble­ment dans la tête du lec­teur qui en re­de­mande. Alexandre Fillon

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.