Une pri­son Su­per­max

L'Obs - - L’enquête -

L’homme est un ani­mal so­cial. Sans contact avec son es­pèce, il s’étiole ra­pi­de­ment ou de­vient fou. Aux EtatsU­nis, ce­la n’est pas tou­jours bien per­çu ni fa­ci­le­ment ac­cep­té. « On vit tou­jours avec ce mythe de l’homme qui n’a be­soin de per­sonne, du cow-boy à mi­di dans la grand-rue, pé­tard en main, du hé­ros so­li­taire. La com­pa­gnie des autres, c’est pour les gon­zesses », re­marque Joe Loya, qui peut vous par­ler de saint Paul ou de mé­di­ta­tion trans­cen­dan­tale avec la même ai­sance que de son pas­sé. De 2006 à 2010, la chaîne Fox Rea­li­ty a dif­fu­sé un show bap­ti­sé « So­li­ta­ry », où les concur­rents s’af­fron­taient au « jeu » de l’iso­le­ment en pri­son. « Es­cape 3D: The Jail », un jeu vi­déo, pro­pose un en­fer­me­ment vir­tuel. Mais la réa­li­té vraie, elle, n’a rien de lu­dique. Dans les Su­per- max, elle a même l’al­lure d’un cau­che­mar de science-fic­tion dans le­quel les portes s’ouvrent et se ferment au­to­ma­ti­que­ment sans que les pri­son­niers aient le moindre contact avec les gar­diens. Voi­ci comment la Cour su­prême des Etats-Unis dé­crit un pé­ni­ten­cier Su­per­max de l’Ohio, dans une dé­ci­sion de 2005 : « Les cel­lules ont des portes pleines en mé­tal, avec des bandes de mé­tal sur le cô­té et en bas, qui em­pêchent la conver­sa­tion ou la com­mu­ni­ca­tion avec d’autres dé­te­nus. Tous les re­pas sont pris dans la cel­lule du dé­te­nu, plu­tôt que dans un ré­fec­toire. Les oc­ca­sions de vi­site sont rares et toutes se font avec des vitres de sé­pa­ra­tion. Il est juste d’af­fir­mer que les pri­son­niers du pé­ni­ten­cier d’Etat de l’Ohio sont pra­ti­que­ment pri­vés de toutes les sti­mu­la­tions que peuvent four­nir les sens ou l’en­vi­ron­ne­ment dans le­quel on se trouve, et de tout contact hu­main. »

Stuart Gras­sian, un psy­chiatre de Bos­ton qui a in­ter­ro­gé plus de 200dé­te­nus sou­mis au ré­gime de l’iso­le­ment, a dé­cou­vert qu’un tiers souf­fraient de

La pri­son de Thom­son, dans l’Il­li­nois, a été ache­tée par l’Etat fé­dé­ral qui veut en faire une pri­son Su­per­max

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.