Hé­ri­tage ot­to­man

L'Obs - - Téléphones Rouges - Fabien Gru­hier

Après l’iden­ti­fi­ca­tion d’une ma­la­die neu­ro­dé­gé­né­ra­tive grave et jus­qu’ici in­con­nue, une équipe in­ter­na­tio­nale de gé­né­ti­ciens vient d’en re­trou­ver la source. Il s’agit d’une mu­ta­tion unique, ap­pa­rue par ha­sard sur le gène dit « CLP1 » d’un su­jet de l’Em­pire ot­to­man, dis­tant d’en­vi­ron seize gé­né­ra­tions par rap­port aux por­teurs ac­tuels. Cette mu­ta­tion, « aux ef­fets dé­vas­ta­teurs », se tra­duit no­tam­ment par une atro­phie du cor­tex cé­ré­bral et du cer­ve­let – à condition que le su­jet en soit dou­ble­ment por­teur, c’est-à-dire qu’elle lui ait été trans­mise par cha­cun de ses deux pa­rents. Cette af­fec­tion gé­né­tique est en ef­fet ré­ces­sive: le « mau­vais » gène ne s’ex­prime pas si son ho­mo­logue est « bon ». C’est l’ana­lyse du gé­nome de plu­sieurs mil­liers d’en­fants turcs qui a per­mis d’en re­tra­cer l’ori­gine, et d’en consta­ter la dis­sé­mi­na­tion jus­qu’à nos jours, avec une pré­va­lence anor­ma­le­ment éle­vée s’agis­sant d’un an­cêtre unique. Neu­ro­bio­lo­giste à l’uni­ver­si­té de Yale (Etats-Unis), et au­teur de cette éton­nante en­quête, Mu­rat Gu­nel ex­plique le fait par « la cou­tume lar­ge­ment ré­pan­due des ma­riages consan­guins entre “pre­miers cou­sins” dans les pays du Moyen-Orient » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.