Les rap­peurs sont bons ges­tion­naires

L'Obs - - Téléphones Rouges -

« Dol­lars », « mo­ney » ou « gold ». Si ces trois­mots re­viennent com­medes man­tras­dans les­pa­roles des raps amé­ri­cains, cen’est­pa­su­ni­que­ment par sou­cide la­fi­gure de style. Le­ma­ga­zine « Forbes » s’est­pen­ché sur les in­ves­tis­se­ments des ac­tuelles stars­du hip-hop. Com­men­çons par JayZ : sa for­tune frise les 500mil­lionsde dol­lars­qu’il aha­bi­le­ment ven­ti­lés en­tredes ac­tions dans les­mé­dias (Twit­ter etNewsCorp), les yachts mais sur­tout­dans l’art puis­qu’il a ré­cem­ment ac­quis­de­soeu­vresde Jeff Koons ou­deRo­th­ko. 50Cent­mise, lui, sur les voi­tures, les armes et les al­cools­mais a réa­li­sé une très­belle opé­ra­tion enin­ves­tis­sant tôt­dans Vi­ta­min­wa­ter­pour en sor­tir avec 100millions de­dol­lars à la clé. Puff Dad­dy amis 30% de son ca­pi­tal­dans l’im­mo­bi­lier et 13% dans la­mode. Il tire au­jourd’huiune gros­se­par­tiede ses re­ve­nusde la vod­ka Ci­roc, dont il est ac­tion­naire. De­puis­plu­sieurs­mois, un­plande sé­cu­ri­sa­tion ren­for­cé a été­mis en place surdes sec­teurs à risques àPa­ris, comme la­pla­ceVen­dôme oule tri­an­gled’or.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.