SPÉ­CIA­LISTE ÈS SOUF­FRANCES

L'Obs - - Dossier - C. M.

Psy­chiatre, psy­cha­na­lyste, er­go­nome, ti­tu­laire de la chaire de psy­cha­na­lyse-san­té-travail du Con­ser­va­toire na­tio­nal des Arts et Mé­tiers, Ch­ris­tophe Dejours, 65 ans, tra­vaille de­puis les an­nées 1970 sur les re­la­tions com­plexes entre souf­france men­tale et plai­sir au travail. En 1980, il pu­blie « Travail, usure men­tale » (Edi­tions Bayard). Par cet ou­vrage, il veut faire reconnaître le concept de souf­france psy­chique au sein des en­tre­prises et des usines. Il dé­crypte les mé­ca­nismes de dé­fense in­di­vi­duels­vi­duels et col­lec­tifs contre la peur, l’en­nui et la soufff­france, quand les tra­vailleurs sont ac­ca­blés face à leurs tâches. Ch­ris­tophe Dejours de­vient alors l’un des prin­ci­paux spé­cia­listes de la psy­cho­pa­tho­lo­gie et de la psy­cho­dy­na­mique du travail, dis­ci­pline cen­trée sur une mé­tho­do­lo­gie de l’écoute, qu’il fonde dans les an­nées 1990. En 1998, dans son livre « Souf­france en France. La ba­na­li­sa­tion de l’in­jus­tice so­ciale » (Edi­tions Points Es­sais), le psy­chiatre, éga­le­ment mé­de­cin du travail, dé­nonce la dis­qua­li­fi­ca­tion au travail éri­gée en va­leur ma­na­gé­riale. En 2013, il pu­blie « la Panne. Re­pen­ser le travail et chan­ger la vie » (Edi­tions Bayard), livre d’en­tre­tiens avec Béa­trice Bou­niol dans le­quel il re­vient sur le dan­ger des or­ga­ni­sa­tions du travail ri­gides qui font ap­pa­raître de nou­velles pa­tho­lo­gies comme les dé­pres­sions, les sui­cides et le burn-out.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.