Re­faire l’his­toire

L'Obs - - Livres -

Le Cau­che­mar de Wins­ton, par Ber­nard du Bou­che­ron, Ed. du Ro­cher, 192 p., 17 eu­ros.

Pas­cal n’a pas seule­ment été l’in­ven­teur de la ma­chine à cal­cu­ler, de la brouette et du jan­sé­nisme pour tous. On lui doit aus­si ce fa­meux théo­rème se­lon le­quel « le nez de Cléo­pâtre, s’il eût été plus court, toute la face de la terre au­rait chan­gé ». Il s’est fon­dé sur cette re­mar­quable ana­mor­phose (d’ailleurs dé­li­vrée sous forme d’ana­co­luthe) toute une école de pen­sée et même un genre lit­té­raire, le­quel consiste à ré­écrire l’his­toire sur la base des hy­po­thèses ri­vales qu’au­to­risent le ha­sard, les causes for­tuites et les en­chaî­ne­ments aléa­toires dont, à l’évi­dence, elle se com­pose. Ain­si Ber­nard du Bou­che­ron, écri­vain tout d’élé­gance et d’es­prit (ci-de­vant grand prix du ro­man de l’Aca­dé­mie fran­çaise avec « Court Serpent », en 2004) pro­pose-t-il de consi­dé­rer dans ses suites les plus in­évi­tables et non­obs­tant les plus ro­ma­nesques ce pos­tu­lat cré­dible: Hit­ler, s’il avait re­non­cé à at­ta­quer l’Union so­vié­tique, la face du monde au­rait drô­le­ment chan­gé.

Car la pre­mière con­sé­quence de cette pré­misse rai­son­nable est qu’il n’au­rait pas per­du la guerre. Et le nar­ra­teur, un jour­na­leux d’es­pèce aven­tu­rière du nom d’Ah­met Fi­sh­ta qui ef­fec­tue, sa vieille Un­der­wood de 1932 en ban­dou­lière, un re­por­tage pour le compte de plu­sieurs titres hup­pés, d’ex­po­ser la chose dans ses res­sorts les plus grin­çants. Une étran­ge­té oua­tée gagne Pa­ris qui res­semble à « un hô­pi­tal où le ci­me­tière tien­drait lieu de jar­din » . Le dé­bar­que­ment allié sur les plages nor­mandes, tor­pillé par les ma­noeuvres d’un cer­tain Bar­ban­chon, com­mu­niste sin­cère, tourne au fias­co.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.