La coiffe et la plume

L'Obs - - Arts-spectacles - Ber­nard Géniès

In­diens des plaines. Jus­qu’au 20 juillet, Musée du Quai-Bran­ly, Pa­ris-7e ; 01-56-61-70-00, www.quai­bran­ly.fr Ca­ta­logue de l’ex­po­si­tion, Ed. Ski­ra/Quai-Bran­ly, 320 p., 47 eu­ros.

Ils ont su­bi une double peine. Au xixe siècle, après que leurs as­cen­dants eurent vé­cu du­rant des mil­lé­naires dans les vastes plaines d’Amé­rique du Nord, les tri­bus in­diennes ont dû af­fron­ter les vio­lences de l’ex­pan­sion eu­ro-amé­ri­caine. Puis vint le temps de Hol­ly­wood. Les stu­dios de ci­né­ma re­pré­sen­tèrent ces fa­meux In­diens sous les traits de sau­vages san­gui­naires. Il fau­dra at­tendre la fin des an­nées1960 pour que les Amé­rin­diens (ain­si les dé­signe-t-on au­jourd’hui) re­trouvent une part de leur di­gni­té. Au Musée du Quai-Bran­ly, une grande ex­po­si­tion, ju­di­cieu­se­ment mise en scène par Jean-Mi­chel Wil­motte, nous fait dé­cou­vrir la culture et les tra­di­tions de ces peuples de l’Amé­rique. L’échelle du temps par­cou­ru est im­po­sante puis­qu’elle dé­bute à l’aube de l’ère chré­tienne et s’achève à l’époque contem­po­raine. L’un des ob­jets les plus an­ciens (il date du Ier siècle apr. J.-C.) ex­po­sés est une pipe à ef­fi­gie hu­maine : réa­li­sée en ar­gile, cette sta­tuette re­pré­sente, pense-t-on, un an­cêtre déi­fié ou un hé­ros my­thique. Plus tar­dives (dé­but du xve siècle) sont ces éton­nantes re­pré­sen­ta­tions de bi­son en ar­gile, témoignages de l’im­por­tance que cet ani­mal oc­cu­pait dans l’uni­vers des tri­bus. Dans le bi­son tout était bon ! La chair bien sûr, mais aus­si la peau, uti­li­sée pour confec­tion­ner ces ex­tra­or­di­naires robes, dont plu­sieurs exem­plaires ont été rap­por­tés par des mis­sion­naires ou com­mer­çants fran­çais au XVIIIe siècle: à l’aide de pig­ments, les In­diens des­si­naient sur la peau tan­née des scènes du quo­ti­dien ou des mo­tifs abs­traits. Tout aus­si spec­ta­cu­laires sont les coiffes à plumes por­tées : les plus pauvres – qui sont aus­si les plus an­ciennes – sont or­nées de plumes de cor­beau ce­pen­dant que les plus riches sont confec­tion­nées à l’aide de plumes de vau­tour ou d’aigle. Ob­jets du quo­ti­dien, des­sins, pein­tures viennent éga­le­ment re­tra­cer la grande his­toire de ces tri­bus. Des dis­po­si­tifs au­dio­vi­suels, des cartes et des textes ac­com­pagnent cette pré­sen­ta­tion d’ex­cep­tion. Les In­diens sont là. Il faut al­ler les voir.

Coiffe sioux en plumes d’aigle

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.