L’ar­ticle 112

L'Obs - - L’enquête -

— Le crime de lèse-ma­jes­té est ré­pri­mé en Thaï­lande de­puis 1908. La peine en­cou­rue est au­jourd’hui de trois à quinze ans de pri­son par in­frac­tion. La sanc­tion a été ag­gra­vée en 1976, après le mas­sacre de l’uni­ver­si­té Tham­ma­sat. N’im­porte quel Thaï­lan­dais a le droit de por­ter plainte s’il consi­dère que le roi, la reine, le prince hé­ri­tier ou le régent sont dif­fa­més. Mais l’in­ter­pré­ta­tion a été ré­cem­ment élar­gie: les juges pu­nissent dé­sor­mais tout ce qui re­met en cause la mo­nar­chie et, de­puis 2013, la loi s’ap­plique aux pré­dé­ces­seurs du roi Bhu­mi­bol.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.