Les dos­siers sul­fu­reux de Big Mous­tache

L'Obs - - L’Enquête -

— LI­BYE. En marge d’un contrat ga­zier avec le ré­gime li­byen, To­tal a ver­sé en 2009 une com­mis­sion de 6,9mil­lions d’eu­ros à l’homme d’af­faires fran­co-li­ba­nais Ziad Ta­kied­dine qui était alors l’un des in­ter­mé­diaires ve­dettes de Ni­co­las Sar­ko­zy au­près de Mouam­mar Kadha­fi. Di­rec­te­ment mê­lé à la né­go­cia­tion de ce contrat, Ch­ris­tophe de Mar­ge­rie, alors di­rec­teur gé­né­ral de To­tal, a confir­mé en août 2011 le mon­tant de la com­mis­sion. La SEC (Se­cu­ri­ties and Ex­change Com­mis­sion), gen­darme bour­sier amé­ri­cain, s’in­té­resse de près à cette af­faire. — IRAN. Le 16 mai 2013, le par­quet de Pa­ris a re­quis le ren­voi de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de To­tal SA pour « cor­rup­tion ac­tive d’ agents pu­blics étran­gers » et de Ch­ris­tophe de Mar­ge­rie pour « abus de biens so­ciaux » et « cor­rup­tion ac­tive d’agents pu­blics étran­gers ». Il est soup­çon­né d’avoir ver­sé 63mil­lions de dol­lars à deux res­sor­tis­sants ira­niens proches de Meh­di Ha­che­mi Raf­sand­ja­ni, fils de l’an­cien pré­sident de la Ré­pu­blique is­la­mique, en marge d’im­por­tants contrats ga­ziers. To­tal a été obli­gé de payer 398mil­lions de dol­lars aux au­to­ri­tés amé­ri­caines pour évi­ter un pro­cès et clore la pro­cé­dure. Le pro­cès, en France, de­vrait avoir lieu à l’au­tomne. — IRAK. Le 8 juillet 2013, la 11e chambre cor­rec­tion­nelle de Pa­ris a ac­cor­dé une re­laxe gé­né­rale aux pré­ve­nus du pro­cès dit « pétrole contre nour­ri­ture ». To­tal et son PDG étaient ac­cu­sés d’avoir ven­du sous le man­teau des ba­rils de pétrole et d’avoir ver­sé des pots-de-vin pen­dant l’em­bar­go vi­sant l’Irak de Sad­dam Hus­sein.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.