“Li­bé” in­té­resse Pa­trick Dra­hi

L'Obs - - Téléphones Rouges -

L’ave­nir de « Li­bé­ra­tion » se dé­gage. Nul ne sait pour­quoi le pro­mo­teur Bru­no Le­doux a choi­si d’in­ves­tir une par­tie de sa for­tune dans ce quo­ti­dien sans rien connaître du monde de la presse, mais l’homme d’af­faires a trou­vé un sou­tien de poids pour fi­nan­cer ses pro­jets ou prendre le re­lais : Pa­trick Dra­hi (pho­to), le mil­liar­daire fran­co-is­raé­lien qui dé­tient Nu­me­ri­cable et qui est en train de ra­che­ter SFR « étu­die » le dos­sier se­lon l’un de ses proches, qui pré­cise qu’ « au­cune dé­ci­sion n’est en­core prise ». Ce po­ly­tech­ni­cien, 215e for­tune mon­diale se­lon le ma­ga­zine « Forbes » fi­nance dé­jà la chaîne d’in­for­ma­tion is­raé­lienne i24 et ses 150jour­na­listes. Il a éga­le­ment ra­che­té quelques pe­tites chaînes de té­lé, comme Vi­vol­ta ou MCS et « il ne veut­pas lais­ser­mou­rir le­quo­ti­dien » as­sure l’un de ses amis. Sans doute a-t-il aus­si une autre mo­ti­va­tion : ne pas lais­ser son en­ne­mi Xa­vier Niel, ac­tion­naire du « Monde » et du « Nouvel Ob­ser­va­teur » ra­che­ter aus­si « Li­bé­ra­tion » en cas de faillite du quo­ti­dien. Et faire plai­sir à l’Ely­sée, pour clore la sé­quence du ra­chat de SFR qui s’est fait sans l’aval de Fran­çois Hollande.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.