Le grand vio­lon de Mut­ter

L'Obs - - Les Choix De L’obs - I. A. A.

Le 17 mai à la Salle Pleyel, Pa­ris ; 01-42-56-13-13. Im­pé­rieuse, Anne-So­phie Mut­ter nous toise. Ce n’est pas d’avoir eu pour pre­mier ad­mi­ra­teur le tout-puis­sant Ka­ra­jan. C’est d’avoir at­teint si tôt la ma­tu­ri­té. Le temps passe et plus rien à conqué­rir, tout là, de­puis tou­jours, la vir­tuo­si­té, la den­si­té, la so­no­ri­té luxu­riante. C’est pour­quoi la vio­lo­niste consacre du temps à l’étude de par­ti­tions nou­velles. In­ter­prète ché­rie du re­gret­té Du­tilleux, tou­jours en at­tente d’« An­thèmes III » que lui a pro­mis Pierre Bou­lez, Frau Mut­ter joue sa­me­di deux oeuvres com­man­dées à son ex-ma­ri An­dré Pre­vin (So­nate n° 2) et à Kr­zysz­tof Pen­de­re­cki (« la Fol­lia »), toutes deux en pre­mière fran­çaise, avant Mo­zart et Bee­tho­ven (« So­nate à Kreut­zer »). Le fi­dèle Lam­bert Or­kis est au pia­no.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.