Sar­ko­zy dans le vi­seur

L'Obs - - Politique - C. B.

— Sar­ko­zy tou­ché. Sar­ko­zy cou­lé? Une nou­velle fois, voi­là l’an­cien chef de l’Etat rat­tra­pé par les af­faires. Et cette fois le séisme est sans pré­cé­dent… « Il n’y a pas d’af­faire Byg­ma­lion, mais une af­faire des comp­tesde cam­pa­gne­deNi­co­las Sar­ko­zy », a lâ­ché Me Mai­son­neuve en ex­pli­quant que des pres­ta­tions liées aux mee­tings de l’ex-pré­sident can­di­dat à sa ré­élec­tion avaient été « in­dû­ment » im­pu­tées à des conven­tions fac­tu­rées à l’UMP. Ni­co­las Sar­ko­zy se re­trouve donc at­teint de plein fouet­par ces ré­vé­la­tions fra­cas­santes sur le point de trans­for­mer l’af­faire Co­pé en scan­dale Sar­ko­zy. Des af­faires de fi­nan­ce­ment de cam­pagne, le RPR, an­cêtre de l’UMP, en avait dé­jà connu. Mais ja­mais un sys­tème frau­du­leux n’avait été dé­voi­lé de fa­çon aus­si spec­ta­cu­laire. Voi­là un mo­ment que Jean-Fran­çois Co­pé me­na­çait l’an­cien pré­sident à de­mi-mot. Ces der­niers jours, son bras droit, Jé­rôme La­vrilleux, ex-di­rec­teur de cam­pagne ad­joint, ré­pé­tait à ses vi­si­teurs: « Iln’ya­pasd’af­fai­reByg­ma­lion » . Exac­te­ment les mots de Me Mai­son­neuve. Ni­co­las Sar­ko­zy pen­sait peut-être avoir eu le nez creux en ne ci­tant même pas le nom de l’UMP dans sa tribune sur l’Eu­rope pu­bliée par « lePoint », fa­çon de se dé­ta­cher des mau­vais ré­sul­tats de son par­ti di­manche. Ra­té. L’UMP lui est re­ve­nue en boo­merang.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.