Une his­toire fran­çaise

Des­cen­dants des Justes, ils ont entre 17 et 32 ans. A Jé­ru­sa­lem, ils ont fait le mois der­nier la connais­sance des juifs que leurs an­cêtres avaient ca­chés sous l’Oc­cu­pa­tion et sau­vés

L'Obs - - Notre Époque - Par De­nis De­mon­pion

Ga­by Hoch­man était trop jeune pour avoir un sou­ve­nir pré­cis de sa ré­clu­sion. Elle avait 2 ans et de­mi, quand le 16 oc­tobre 1943, le sud de la France ayant à son tour été oc­cu­pé par l’ar­mée al­le­mande, elle est ar­ri­vée au couvent or­phe­li­nat de la Pro­vi­dence à Mende (Lozère). Une ma­nière de la mettre à l’abri. Elle se sou­vient juste qu’elle était avec sa grande soeur, An­nie, âgée de 13ans et de­mi, et aus­si d’un coin de la cha­pelle où on la pla­çait pen­dant les of­fices re­li­gieux– non sans lui don­ner préa­la­ble­ment un pa­quet d’images pieuses de la Vierge et des saints aux couleurs vives, his­toire de la dis­traire et d’évi­ter qu’elle ne dé­range. « On­me­met­tait­dan­su­nen­droi­tun­peu plus grand qu’un ca­gi­bi au sous-sol », note Ga­by. Au-des­sus de sa tête, le pla­fond était si bas que tant d’an­nées après, d’un geste ma­chi­nal, elle lève en­core la main comme pour le tou­cher. Dans cette cha­pelle, il y avait une porte, der­rière l’au­tel, qui me­nait à la ca­chette par un es­ca­lier en co­li­ma­çon. C’est là qu’en cas de des­cente de la Ges­ta­po, à l’insu des autres en­fants et des re­li­gieuses, soeur Ma­rie Emi­lienne em­me­nait les deux pe­tites se ré­fu­gier. Car ils n’étaient que trois au sein de l’ins­ti­tu­tion re­li­gieuse à être dans le se­cret de l’ori­gine des deux en­fants juives: le père au­mô­nier Jo­seph Cau­pert, sus­pec­té par ailleurs de ca­cher des ré­frac­taires au Ser­vice du Travail obli­ga­toire en

Ga­by Hoch­man, au mé­mo­rial de Yad Va­shem à Jé­ru­sa­lem, en­tou­rée des­des­cen­dants des Justes qui lui ont sau­vé la vie : Ben­ja­min Mi­chel­lier (à g.) et Thi­bault Bru­ge­ron

Al­le­magne, la mère su­pé­rieure Ma­rie Rose, née Au­gus­tine Bru­ge­ron, et soeur Ma­rie Emi­lienne, née Ma­rie-Rose Her­man­tier, qui avait alors 20 ans. Ga­by ne les a pas ou­bliés, pas plus que le code se­cret adop­té pour pré­ve­nir le dan­ger. « Soeur Emi­lienne se po­sait la main­sur­la­tê­teet, àce­signe, An­nie­com­pre­nait qu’elle de­vait al­ler cher­cher sa pe­tite soeur et la suivre, bouche cou­sue, pour­nous ca­cher. »

Ga­by Hoch­man a au­jourd’hui 73ans, un beau re­gard brun, un sou­rire triste et doux sur les lèvres. Elle ha­bite à Jé­ru­sa­lem où fin avril, pour la pre­mière fois de son exis­tence, elle a fait la connais­sance de Thi­bault Bru­ge­ron, 27 ans, le pe­tit-ne­veu de mère Ma­rie Rose, et

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.