La fraude dans l’ombre de Jup­pé

L'Obs - - Téléphones Rouges - Maël Thier­ry

Un vote électronique pour dé­si­gner le pré­sident de l’UMP, le 29 no­vembre pro­chain: c’est la pro­cé­dure choi­sie par son bu­reau po­li­tique. Avec l’ob­jec­tif d’ob­te­nir, cette fois, un ré­sul­tat in­con­tes­table. Pour­tant, le pro­cé­dé est dé­jà contes­té par la Boîte à idées, proche d’Alain Jup­pé. Du reste, un homme avait, il y a trois ans, aler­té sur les risques d’un tel sys­tème. Il s’appelle Gilles Boyer, conseiller de longue date de Jup­pé (pho­to). Dans un ro­man in­ti­tu­lé « Dans l’ombre » (2011), co­si­gné avec le maire du Havre, Edouard Phi­lippe (Edi­tions JC Lat­tès), il avait ima­gi­né la cam­pagne pré­si­den­tielle d’un can­di­dat de droite bas­cu­lant dans la vio­lence après que sa désignation a été en­ta­chée de fraudes lors d’un vote… électronique! Comment ma­ni­pu­ler des iden­ti­fiants ou dé­ce­ler des pics de votes anor­maux: dans ce po­lar, c’était le conseiller du can­di­dat à la pré­si­den­tielle qui me­nait l’en­quête et le­vait le lièvre. Iro­nie de l’his­toire, Gilles Boyer est au­jourd’hui l’homme de confiance char­gé par Alain Jup­pé de le re­pré­sen­ter à l’UMP et de gé­rer la ma­chine au quo­ti­dien avec les re­pré­sen­tants de Jean-Pierre Raf­fa­rin et de Fran­çois Fillon. Il de­vra donc se pen­cher sur la bonne pré­pa­ra­tion de la fu­ture élec­tion à la pré­si­dence du par­ti se­lon une pro­cé­dure dont il connaît tous les risques. Pour le mo­ment, il pré­fère en sou­rire et ima­gi­ner, dit-il, « vendre quelques exem­plaires sup­plé­men­taires dans les­mois qui viennent ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.