Une cé­lé­bra­tion

Dix mille Ves­pa sous le so­leil de l’Ita­lie : c’est la plus grande concen­tra­tion ja­mais réa­li­sée de ces scoo­ters my­thiques, dont le pre­mier mo­dèle, né en 1946, reste qua­si in­chan­gé

L'Obs - - Obsession Deux-roues - Par Oli­vier Pé­re­tié

Pour­quoi la Ves­pa ? Parce que cette jo­lie mère de tous les scoo­ters est à la fois chic, simple et drôle, parce qu’elle ra­conte l’Ita­lie, la dolce vi­ta et « Va­cances ro­maines ». Parce qu’elle est presque in­chan­gée de­puis 1946. Parce qu’elle pro­voque chaque an­née des em­bou­teillages de gar­çons et de filles de tous âges et de toutes condi­tions, heu­reux de se re­trou­ver pour les Ves­pa World Days, comme l’autre jour à Man­toue, au sud de Vé­rone, ville clas­sée au Patrimoine mon­dial de l’Unesco. Et quand la pa­rade s’élance par un doux ma­tin de juin, ce sont 12 ki­lo­mètres de vrom­bis­se­ments de fre­lon, de sou­rires XXL et de fu­mées bleues dans la cam­pagne lom­barde. Quand dix mille Ves­pa et plus viennent de tous les pays d’Eu­rope et aus­si d’Is­raël, d’Argentine, de Chine ou d’Amé­rique pour sta­tion­ner sous les fa­çades ocres d’un couvent mé­dié­val, on voit de tout : du mo­dèle Lé­gion étran­gère 1956 équi­pé d’un ca­non de 75 sans re­cul au side-car ca­ré­né avec roue de se­cours de­vant la selle. On tombe sur Gilles, Mat­thieu, Oli­vier et Ro­dolphe, quatre potes du Ves­pa Club de Rennes, quatre gar­çons

pi­quou­zés à cet in­secte à rou­lettes au point de col­lec­tion­ner des ra­re­tés, quatre amis réunis par la Ves­pa pour « la ri­go­lade, la mé­ca­nique et l’en

traide ». On ren­contre les frères Di­dier et Sté­phane Bailly, deux Belges connus comme le loup blanc dans le Ves­pa World, deux col­lec­tion­neurs fous, in­col­lables sur la culture de ce deux-roues my­thique au mo­teur col­lé à la roue ar­rière. Tous dé­montrent fa­ci­le­ment que ce séducteur, qui va sur ses 60 ans – il les fê­te­ra en 2016 à Saint-Tro­pez – n’est pas un mode de dé­pla­ce­ment mais un mode de vie. Un mode de vie dé­jà pro­duit à plus de 18 mil­lions d’exem­plaires, qui tra­verse les dé­cen­nies, les vogues, les crises et les villes sans ja­mais se prendre au sé­rieux. On y est as­sis comme à l’église, les mains à hau­teur des ge­noux, mais c’est l’église du charme. « C’est un ou­til du quo­ti­dien et un ob­jet d’art », dit Del­phine Nad­jar, la pré­si­dente du Ves­pa Club de France, qui re­groupe qua­rante clubs régionaux et 800 adhé­rents. Del­phine re­vient tout juste du Ral­lye des Trois-Mers, 1 200 ki­lo­mètres en quatre jours dans le sud de l’Ita­lie. C’est ain­si qu’elle re­donne vie à une confré­rie que réunit une même joie de rou­ler sans se prendre la tête. « Il y a au­tant de pas­sions que de Ves­pa », jure-t-elle. A Man­toue, ce­la sau­tait aux yeux.

Les membres du Ves­pa Club, une vraie confré­rie

ves­pa gts 300 La Ves­pa mo­derne, c’est le mo­dèle GTS dis­po­nible en 125 ou 300 cc. Un charme unique, une élé­gance in­tem­po­relle, une agi­li­té sa­vou­reuse et un prix… sa­lé (4 599 ¤ à 5 699 ¤)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.