Girl po­wer chez Chau­met

Claire Dé­vé-Ra­koff, di­rec­trice de la créa­tion, in­suffle de­puis deux ans une joyeuse mo­der­ni­té dans l’uni­vers cen­te­naire de la mai­son de luxe

L'Obs - - Obsession Joaillerie - Par Sé­ve­rine de Smet

Un pe­tit es­ca­lier en co­li­ma­çon nous mène dans un bu­reau sous les toits. Le bruit de la place Ven­dôme ne nous par­vient même pas aux oreilles. Seules les gouttes de pluie frap­pant les grands Ve­lux vien­dront bien­tôt don­ner une délicieuse mu­sique de fond dans cette pièce fraî­che­ment re­peinte en blanc, où les fau­teuils pas­tel in­vitent à la dis­cus­sion. Quelques mètres plus bas, les plus belles pa­rures brillent en vi­trine mais ici, la sim­pli­ci­té règne. A l’image de Claire Dé­vé-Ra­koff, nom­mée il y a deux ans à la di­rec­tion de la créa­tion de la mai­son Chau­met. « Jene les ai pas vus pas­ser ! » , af­firme-t-elle. « Moi qui pen­sais que tra­vailler pour une seule mai­son se­rait plus cool, mais non ! » . Claire Dé­vé-Ra­koff a un cer­tain franc-par­ler, une éner­gie com­mu­ni­ca­tive qui bous­cule l’image de la créa­trice de bi­joux. Thier­ry Fritsch, le PDG de Chau­met, a eu du nez en lui de­man­dant de re­joindre la mai­son plus que cen­te­naire, fon­dée en 1780. Cette blonde quin­qua­gé­naire in­carne le re­nou­veau de la joaille­rie de luxe, un mé­tier long­temps do­mi­né par les hommes : des bi­joux créés pour les femmes, par des femmes. Vic­toire de Cas­tel­lane chez Dior, Claire Choisne chez Bou­che­ron, Ma­rie-Hé­lène de Taillac ou en­core Va­lé­rie Mes­si­ka pro­posent des créa­tions mo­dernes, fé­mi­nines et sur­tout por­tables. « Je suis tou­jours dans l’idée que ce soit fa­cile à por­ter. J’aime les pièces fluides qui s’adaptent à la jour­née d’une femme. Celle- ci doit s’ap­pro­prier le bi­jou, ex­plique-t-elle. Fi­ni les col­liers lourds qui pèsent sur le cou, je pense tou­jours à la ré­par­ti­tion du poids. J’ai dé­pla­cé le fer­moir in­vi­sible sur le cô­té pour qu’ une femme puisse le­mettre sans aide ex­té­rieure. Je mé­lange les pierres, je pri­vi­lé­gie les mon­tures fines… » Cette idée de bous­cu­ler les codes de la joaille­rie tra­di­tion­nelle vient sans doute de son par­cours. Claire Dé­vé-Ra­koff a long­temps fait ce que l’on appelle de la bi­jou­te­rie « fan­tai­sie » pour des grands noms de la mode comme Jean-Paul Gaul­tier, Lan­vin ou Mon­ta­na dans les an­nées 1990. Elle passe en­suite neuf ans chez Cha­nel avant de créer son propre bu­reau de style. Cette di­plô­mée des Beaux-Arts et de l’école de la joaille­rie de la rue du Louvre of­fi­cie pour Bou­che­ron ou Ch­ris­tofle, ma­niant aus­si bien les ma­tières pré­cieuses que le bois ou la ré­sine. Après des an­nées de free-lance, elle in­tègre Chau­met. Un vrai chal­lenge, avec de nom­breuses col­lec­tions. La col­lec­tion dé­diée à l’hor­ten­sia a été un suc­cès. Celle pour la pro­chaine Bien­nale des An­ti­quaires en sep­tembre est prête et au­jourd’hui Chau­met pro­pose une montre « à la fois très fé­mi­nine et au de­si­gn simple, presque mas­cu­lin ». Par­faite au poi­gnet d’une femme mo­derne.

Bra­ce­let et bague « Liens », mo­dèles iconiques re­tra­vaillés

Une montre de la der­nière col­lec tion

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.