Anne Ma­riage, la ga­lo­peuse

La fon­da­trice de Che­val d’Aven­ture a par­cou­ru en selle les cinq conti­nents. Elle en a ti­ré un gros livre, idéal pour l’été !

L'Obs - - Sommaire - Par Jé­rôme Gar­cin

Che­vaux d’aven­ture. Ren­contres au­tour du monde, par Anne Ma­riage, Actes Sud, 528 p., 29,90 eu­ros.

Long­temps, Anne Ma­riage a épou­sé le monde. Elle a mar­ché dans les mon­tagnes in­ter­dites du Grand Ti­bet avec des yaks de bât, trot­té dans les val­lées se­crètes de l’At­las, ga­lo­pé à cô­té des gi­rafes au pays massaï et lon­gé le gla­cier Lang­jö­kull sur des che­vaux is­lan­dais qui vont l’amble (l’al­lure s’appelle le tölt). Elle a éga­le­ment ras­sem­blé le bé­tail en Co­lom­bie, ac­com­pa­gné des trans­hu­mances dans les Cé­vennes, re­pro­duit le pé­riple équestre d’An­to­nin Ar­taud chez les In­diens Ta­ra­hu­ma­ras, me­né une troï­ka sur la neige de Mos­cou à SaintPé­ters­bourg, sym­pa­thi­sé avec les kan­gou­rous et les wal­la­bys en Aus­tra­lie, ef­frayé les pha­co­chères et les cha­cals dans les fo­rêts du Bots­wa­na. Au Canada, au Chi­li, au Ra­jas­than, au Ma­li, au Costa Ri­ca, elle a mon­té des che­vaux de toutes sortes, pe­tits et grands, sou­mis et sau­vages, hongres et en­tiers, mus­tangs et mon­gols, barbes ma­ro­cains, ha­no­vriens de Na­mi­bie et criol­los ar­gen­tins, avec ou sans mors, sans ja­mais oublier de glis­ser, dans son sac à dos, des proses de Blaise Cen­drars, des poèmes de Jules Su­per­vielle ou des ré­cits d’Alexan­dra Da­vid-Néel. Pen­dant plus de trente ans, entre ciel et terre, rêve et réa­li­té, elle a par­cou­ru le monde en selle, et en tri­bu. Quel des­tin !

Cette Belge, qui en­sei­gnait alors la lit­té­ra­ture, avait lu chez Mar­gue­rite Your­ce­nar qu’ « il faut tou­jour­sun­coup de fo­lie pour bâ­tir un des­tin » et, chez

Mon­taigne, que « la­meilleu­re­fa­çonde

voya­ger est à che­val ». Ini­tiée en Lozère, dans les an­nées 1960, au tou­risme équestre, et conver­tie après une che­vau­chée spi­ri­tuelle qui la me­na jus­qu’à Saint-Jacques-de- Com­pos­telle, elle créa, en 1972, Che­val d’Aven­ture, une agence in­édite, la pre­mière à pro­po­ser des ran­don­nées équestres sur tous les conti­nents et à mé­ta­mor­pho­ser les ci­ta­dins en gens du voyage. Elle en fut l’âme et la guide jus­qu’en 2005. Au­jourd’hui, le temps est ve­nu pour Anne Ma­riage, qui ne s’est ja­mais mé­na­gée et a vain­cu deux can­cers, de ras­sem­bler les nom­breux car­nets de ses ca­ra­co­lantes ex­pé­di­tions dans les pam­pas et les mon­tagnes, les steppes et les ca­nyons, les dé­serts et les îles, tou­jours à mille lieues des che­mins ba­li­sés et des sen­tiers tou­ris­tiques, là où les por­tables ne passent pas et où « les­tra­ces­de­sa­ni­mauxef­fa­cen­ten­core les­pasde l’homme ». Dans un énorme et pas­sion­nant volume, qui tient de l’at­las amou­reux, de l’an­nuaire des peuples ca­va­liers, du pré­cis eth­no­gra­phique, du trai­té de lévitation et de l’éloge de la fuite, elle cé­lèbre avec fer­veur, et sans ja­mais se pré­fé­rer, les peuples qu’elle a ren­con­trés, les ci­vi­li­sa­tions qu’elle a ja­lou­sées, les pay­sages qu’elle a ad­mi­rés, et les che­vaux en­du­rants, gé­né­reux, com­plices qu’elle a mon­tés. Et dont, à la lire, elle semble n’être ja­mais vrai­ment des­cen­due.

Anne Ma­riage et sa ju­ment Ha­bi­ba

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.