Le boy­cott des pa­laces fait pschitt

De­puis l’ins­tau­ra­tion de la cha­ria à Bru­nei, des per­son­na­li­tés tentent de mettre les hô­tels du sul­tan, dont le Meu­rice, en qua­ran­taine. Ri­fi­fi chez les riches

L'Obs - - Sommaire - Par Sé­ve­rine De Smet et Do­rane Vi­gnan­do

Sous les ors du Meu­rice à Pa­ris un grand pa­tron as­siste à un dis­cret dé­jeu­ner d’af­faires, un couple d’Amé­ri­cains si­rote un Mar­ti­ni Dry à 40 eu­ros. Bien­ve­nue dans ce fleu­ron de l’hô­tel­le­rie de luxe, re­paire des people – Woo­dy Al­len, Jay-Z, Isa­belle Ad­ja­ni– et des fi­gures du CAC 40. Ni les grooms im­pec­cables ni les ser­veurs clas­sieux ne laissent trans­pa­raître de ten­sion. Pour­tant, en mai, coups de ton­nerre sur Twit­ter. « En­tant que pré­sident de Ke­ring, je condamne fer­me­ment la dé­ci­sion du sul­tan de Bru­nei et boy­cotte ses hô­tels » , écri­vait le PDG Fran­çois-Hen­ri Pinault, re­joi­gnant Ri­chard Bran­son, pa­tron de Vir­gin. Ces deux poids lourds du bu­si­ness pro­testent contre la dé­ci­sion de Has­sa­nal Bol­kiah, sul­tan de Bru­nei, d’ap­pli­quer la cha­ria dans son pays confet­ti, no­tam­ment la la­pi­da­tion à mort pour adul­tère ou ho­mo­sexua­li­té. Avec une for­tune de plus de 20mil­liards de dol­lars, le sul­tan pos­sède, via le fonds sou­ve­rain Bru­nei In­vest­ment Agen­cy, les hô­tels Dor­ches­ter Col­lec­tion: le Pla­za Athé­née (dix mois de tra­vaux. Coût: 200mil­lions d’eu­ros) et le Meu­rice, le Dor­ches­ter à Londres, le Prin­cipe di Sa­voia à Mi­lan, ou en­core le Beverly Hills Ho­tel à Los An­geles.

La fronde a débuté de­vant cette re­traite fa­vo­rite des stars hol­ly­woo­diennes par des pan­cartes in­di­quant: « Cet hô­tel ap­par­tient à des ho­mo­phobes. » Cé­lé­bri­tés amé­ri­caines de la té­lé­vi­sion, créa­teurs de mode et pro­duc­teurs de ci­né­ma ont sui­vi le mou­ve­ment. Tout comme à Londres Paul McCart­ney et sa fille Stel­la ou le co­mé­dien Ste­phen Fry. La pa­pesse de la mode et du luxe An­na Win­tour a en­joint à son équipe de « Vogue » de ne plus mettre les pieds au Meu­rice, son hô­tel fa­vo­ri, du­rant les fa­shion­weeks.

La mise en qua­ran­taine fait tache sur les draps de soie. Et ins­pire un ma­laise chez les VIP. « Je condamne le po­si­tion­ne­ment du sul­tan, mais je ne peuxme dé­so­li­da­ri­ser du per­son­nel. Avec tant d’em­plois en jeu, nous sommes dans un di­lemme ab­so­lu », ex­plique le créa­teur Jean-Charles de Cas­tel­ba­jac, membre du ju­ry du prix Meu­rice pour l’art contem­po­rain aux cô­tés de… Ma­ry­vonne Pinault, mère de Fran­çois-Hen­ri Pinault. Ce der­nier, re­ve­nu sur ses dé­cla­ra­tions, ne condamne plus « la

cha­ria en gé­né­ral » . Sans doute en ré­ponse à l’at­taque de Fran­çois De­la­haye, di­rec­teur gé­né­ral du groupe Dor­ches­ter qui s’est po­sé en dé­fen­seur des 3500 sa­la­riés: « M. Pinault nous boy­cotte alors que beau­coup de marques de luxede son­groupe ven­dent­dansdes pays où l’on pra­tique la cha­ria. Avantde don­nerdes le­çon­sauxautres, on­ba­laie de­vant­sa­porte. » Le Meu­rice, dont cer­tains em­ployés « en ont marre de ces conne­ries de boy­cott » , dixit un syn­di­ca­liste, se vi­de­rait-il? En Ca­li­for­nie, l’hô­tel Beverly Hills au­rait dé­jà per­du 2millions de dol­lars. Une goutte d’eau dans l’océan de la for­tune du sul­tan. A Pa­ris, ce ne sont pas les quelques mi­gra­tions des sa­lons feu­trés du Meu­rice à ceux du Bris­tol ou du Park Hyatt Ven­dôme qui pourraient in­quié­ter. Peu d’an­nu­la­tions sont en­re­gis­trées, et peu de clients concer­nés. Ils sont « àma­jo­ri­té asia­tiques ou moyen-orien­taux », sou­ligne Anne de Rei­nach, conseillère en stra­té­gie dans l’hô­tel­le­rie de luxe.

« Si on veut boy­cot­ter, on fi­ni­ra par ne plus mettre d’es­sence dans sa voi­ture », iro­nise Ch­ris­to­pher Cow­dray, le pré­sident du groupe Dor­ches­ter. « Au­jourd’hui, des so­cié­tés de tous ho­ri­zons comme beau­coup d’hô­tels sont fi­nan­cés par des in­ves­tis­seurs étran­gers », dit-il. Alors, dans quel pa­lace pa­ri­sien les riches épris d’éthique peuvent-ils se re­plier? Au Four Sea­sons George V, qui ap­par­tient au prince saou­dien Al-Wa­lid? Au Royal Mon­ceau, pro­prié­té du Qa­tar? Au Pe­nin­su­la, au Man­da­rin Orien­tal, au Shan­gri-La, pos­ses­sions qa­ta­ries et chi­noises? Au cha­pitre des pays qui pra­tiquent les droits de l’homme… et de la femme, on re­pas­se­ra.

La ré­cep­tion de l’hô­tel Meu­rice

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.