Les bons comptes des bons amis de Sar­ko­zy

L'Obs - - Téléphones Rouges - Au­drey Sa­lor et Es telle Gross

Sou­cieux de se dis­tan­cier du tour­billon Byg­ma­lion qui em­poi­sonne l’UMP, le cou­rant de la Droite forte, à l’ini­tia­tive de la Fête de la Vio­lette qui s’est te­nue le 5 juillet à La Fer­té-Im­bault (lire p. 29), joue la carte de la trans­pa­rence. Se­lon les chiffres com­mu­ni­qués par les or­ga­ni­sa­teurs, ce ras­sem­ble­ment « autofinancé » à la gloire de Ni­co­las Sar­ko­zy, pour le­quel, disent-ils, au­cun pres­ta­taire ex­té­rieur n’a été sol­li­ci­té, af­fiche un bud­get glo­bal de 62 400 eu­ros, dont 7 500 ont été consa­crés à la lo­ca­tion du vaste do­maine de la Sauldre, et 27 200 au re­pas. Deux mille par­ti­ci­pants, élus com­pris, ont donc été priés de s’ac­quit­ter de la somme de 20 eu­ros pour par­ti­ci­per à l’évé­ne­ment, et des dons d’adhé­rents de la Droite forte sont ve­nus com­plé­ter les frais en­ga­gés à hau­teur de 23 000 eu­ros. Ré­sul­tat : ni gains ni pertes. Et des mi­li­tants plus que ja­mais re­mon­tés à bloc.

Guillaume Pel­tier, Ra­chi­da Da­ti, Brice Hor­te­feux et Geof­froy Di­dier le 5 juillet, à la Fête de la Vio­lette

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.