Le hea­vy me­tal nuit à la san­té

L'Obs - - Téléphones Rouges -

C’est le head­ban­ging qui est en cause. Ce type de danse qui im­plique de vio­lents mou­ve­ments de la tête syn­chro­ni­sés avec de la mu­sique hard rock ou hea­vy me­tal. Des mé­de­cins al­le­mands ont rap­por­té le cas d’un homme de 50 ans qui a dé­ve­lop­pé un hé­ma­tome dans le cer­veau quatre se­maines après avoir par­ti­ci­pé à un concert de Motö­rhead (1). Le pa­tient se plai­gnait de vio­lentes mi­graines, s’ag­gra­vant au fil des jours. Les mé­de­cins ont dé­cou­vert un hé­ma­tome sous-du­ral (épan­che­ment de sang entre les tis­sus des mé­ninges qui en­tourent le cer­veau) qu’ils ont éva­cué en per­çant un trou dans le crâne (tré­pa­na­tion). La lit­té­ra­ture scien­ti­fique fait état de trois cas si­mi­laires at­tri­bués au head­ban­ging ces der­nières an­nées, dont un dé­cès. (1) « The Lan­cet »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.