Les 100 000 Po­lo­nais de l’Ar­mée bleue

L'Obs - - Dossier -

De­puis la fin du xviiie siècle, la Po­logne n’existe plus. Elle a été par­ta­gée entre ses trois voi­sins, la Prusse, l’Au­triche, la Rus­sie. Pour les Po­lo­nais, le conflit de 14-18 est donc d’abord une guerre fra­tri­cide: 1,2 mil­lion d’entre eux se re­trouvent dans l’ar­mée du tsar, à lut­ter contre les 800000 qui servent le Kai­ser et les 200000 de l’em­pe­reur Fran­çoisJo­seph. De­puis le xixe siècle, nombre de Po­lo­nais ont trou­vé re­fuge en France. Ils veulent se battre, eux aus­si. Comment le leur per­mettre alors que la France est l’al­liée du tsar, mor­tel en­ne­mi de la Po­logne? Une pre­mière vague, en 1914, ne peut en­trer que dans la Lé­gion étran­gère. Il faut at­tendre la chute de Ni­co­las II, em­por­té par la ré­vo­lu­tion de fé­vrier 1917, pour que l’idée d’une vé­ri­table ar­mée po­lo­naise ser­vant sur le sol fran­çais prenne corps. Elle se consti­tue peu à peu à l’été 1917, grâce à des Po­lo­nais vi­vant en France, à d’autres ve­nus des Etats-Unis, à des pri­son­niers des ar­mées aus­tro-al­le­mandes qui ac­ceptent de chan­ger de dra­peau, et même à une poi­gnée de Po­lo­nais ve­nus… du Bré­sil! Ces sol­dats parlent po­lo­nais, re­çoivent des ordres en po­lo­nais, sont coif­fés de la czap­ka, cas­quette car­rée ca­rac­té­ris­tique, mais dé­pendent de l’état-ma­jor fran­çais et portent l’uni­forme bleu ho­ri­zon, d’où le nom de leur corps: l’Ar­mée bleue. Elle se dote d’un chef lé­gen­daire, Jó­zef Hal­ler (1873-1960), qui, comme Pil­sud­ski, le fu­tur li­bé­ra­teur de la Po­logne, a d’abord ser­vi dans l’ar­mée aus­tro-hon­groise. Il la dé­serte pour com­battre les Al­le­mands en Ukraine au dé­but de 1918, leur échappe par mi­racle, se re­trouve à Mos­cou, puis via Mour­mansk arrive en France, à l’été 1918, pour prendre le com­man­de­ment de sa bri­gade po­lo­naise. Elle comp­te­ra près de 100000 hommes. La vic­toire des Al­liés amène la re­nais­sance de sa chère Po­logne. Il y fait un re­tour triom­phal avec ses troupes en 1919… et re­prend aus­si­tôt le com­bat, cette fois contre les bol­che­viques, qui me­nacent Var­so­vie. Pour ai­der le jeune Etat, la France dé­pêche une mis­sion d’of­fi­ciers, par­mi les­quels un cer­tain ca­pi­taine… de Gaulle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.