Re­naud in­dus­triel

L'Obs - - Arts-Spectacles -

De l’autre cô­té, une grosse pro­duc­tion. La puis­sante mai­son Mer­cu­ry a ras­sem­blé, pour « la Bande à Re­naud » (Mer­cu­ry), des ar­tistes ma­jeurs, tous por­tant un ban­da­na rouge sang. Cer­tains s’en sortent très bien : Coeur de Pi­rate met de l’émo­tion dans « Mis­tral Ga­gnant », Jean-Louis Aubert prend sa voix d’en­fant pour chan­ter « Ma­nu » et le rap­peur Di­siz ac­tua­lise « Laisse bé­ton ». Mais il y a les autres : Ni­co­la Sir­kis chante «H exa­gone » sans bien la com­prendre ; la voix de Car­la Bru­ni est trop haut pla­cée pour in­ter­pré­ter « C’est quand qu’on va où ? » ; Elo­die Fré­gé ajoute de l’en­nui à « Il pleut », cette bal­lade de rup­ture mo­no­tone. At­tri­buer la bonne chan­son au bon in­ter­prète est tout un art que maî­trisent mal les concep­teurs de ce pro­jet. s. d.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.